Située dans une vallée verdoyante au sud de Kyoto, Uji est une belle ville avec un certain nombre de sites historiques fascinants regroupés sur les rives de la rivière Uji-gawa.

Pont Ujibashi

Ujibashi ukiyo e

Un panneau au bord de la route déclare qu’il s’agit de l’un des plus anciens ponts du Japon, ce qui est en partie vrai car un pont en bois a été construit pour la première fois ici en 646. Depuis lors, le pont Uji-bashi a été célébré dans l’art et la littérature, disputé en guerre, détruit par les incendies et les catastrophes et reconstruit à de nombreuses reprises. Aujourd’hui, la meilleure façon d’apprécier ce pont est de traverser jusqu’à mi-chemin et de regarder vers le sud le long de la rivière pour admirer le paysage radieux de collines verdoyantes et d’eaux tumultueuses traversées par de pittoresques ponts en bois rouge. La ville d’Uji elle-même est remarquablement bien conservée.

A l’entrée ouest se trouve la statue de Murasaki Shikibu, l’auteur du Dit du genji (Genji monogatari).

Commémorant la fin de la construction du pont en 646, la pierre brisée est la plus ancienne inscription calligraphiée sur pierre du Japon.

Observatoire de Daikichiyama

Uji daikichiyama

Vers l’est sur « Sawarabi-no-michi (rue) », une entrée permet de monter (environ 20 minutes) à l’observatoire. Le parcours de randonnée est agrémenté de sakura, d’érables et d’autres arbres. L’observatoire du mont Daikichiyama est situé au milieu du mont Buttokusan, et les gens peuvent profiter de la vue sur la rivière Ujigawa, Nakanoshima, Byodoin et la ville d’Uji. C’est aussi un parcours de randonnée très populaire.

Byodo In

Uji byodo in

Le temple Byodo-in est l’un des deux sites classés au patrimoine mondial d’Uji, et célèbre pour son spectaculaire Phoenix Hall ou (Hoo-do). Pour entrer dans le temple, achetez un billet (600 yens) qui vous donne accès au parc du temple et au musée.

Toutes les 2à minutes, une visite guidée du Phénix hall permet d’admirer la statue du Bouddha Amida et de découvrir son histoire. Le billet spécial coûte 300 Yens et doit être acheté en avance dans un kiosque situé au nord du parc. Les guides aprlent exclusivement japonais , mais pour les visiteurs ne parlant pas la langue pourront tout de même apprécier la beauté de ce bouddha sculpté par Jocho Busshi selon une technique spéciale de l’ére Heian ainsi que l’époustouflant décor qui l’entoure.

Sanctuaire Ujigami

uji ujigami

Le sanctuaire d’Ujigami est considéré comme le plus ancien sanctuaire encore debout du Japon. Bien qu’il n’y ait aucune trace officielle de sa première construction, les experts estiment que le sanctuaire Ujigami était bien établi en 1060. Il était étroitement lié au temple Byodoin en tant que « sanctuaire gardien ».

Le sanctuaire d’Ujigami a été reconnu comme site du patrimoine mondial de l’Unesco en 1994 avec d’autres sanctuaires et temples de la région de Kyoto. Le hall principal est construit dans le style architectural nagare-zukuri, l’un des styles d’architecture de sanctuaire les plus courants : un toit asymétrique incurvé s’étend davantage du côté de l’entrée principale que du côté opposé pour abriter les fidèles.

Musée du Dit du Genji

Uji musee du dit du genji

Connu comme un chef-d’œuvre de la littérature japonaise classique, « Le Dit du Genji » raconte l’histoire d’un noble extrêmement beau et de ses amours pendant la période Heian (794-1185), et les 10 derniers chapitres se déroulent dans la ville d’Uji. Ce musée présente des explications, des films et des jeux interactifs disponibles en anglais, ce qui permet à tous de découvrir le monde de genji.

Mimuroto Ji et son jardin

Mimoruto ji uji

Depuis 1200 ans, ce temple célébre pour son jardin ravit les visiteurs d’Uji. Dans le hall principal, les visiteurs sont accueillis par Ugajin, la divinité shintoïste locale représenté comme un serpent à visage de vieillard bienfaisant. Il est dit que lui frotter la tête assure une longue et saine vie, tandis que lui frotter le bout de la queue apporte la fortune. Demander les deux est considéré comme avide, il faudra donc faire un choix si vous souhaitez participer à cette coutume. Ce temple à flanc de colline est toujours magnifiquement fleuri, quelle que soit la saison, grâce aux cerisiers, lotus, azalées, hortensias…

Il est très agréable de flaner ici après avoir visité le hall, le clocher et la pagode, attardez vous dans le jardin ou un belvédère vous offrira une belle vue sur tout le jardin. Terminez la visite en vous offrant une pause dans le café pittoresque du parc.

Thé d’Uji et son festival

Thé d'Uji

Il est dit que le moine bouddhiste Myoe introduisit le thé pendant l’ére Kamakura. Le thé d’Uji acquit son rang de première classe sous le patronage de Nobunaga et Hideyoshi. Il est cultivé grâce à une méthode séculaire appellée Ooishita, consistant à protéger les arbustes de la lumière.

Organisé le premier dimanche d’octobre de chaque année, le festival Ujicha matsuri est organisé autour d’Ujibashi au début du mois d’octobre de chaque année, il célèbre les vertus des trois ancêtres du thé, Eisai Zenshi, Myoe Shonin et Sen no Rikyu.

En relation avec le fait que Toyotomi Hideyoshi aurait bu de l’eau de thé d’Ujibashi Sanma, la « cérémonie de Meishui » a lieu au temple Kosho-ji.

Se rendre à Uji

A 20 minutes en train de Kyoto, Uji possède deux gares principales, JR Uji et Keihan Uji, Keihan étant pratique pour une visite à pied des différents sites touristiques.

Se loger à Uji

Booking.com
Une journée peut suffire pour visiter la plupart des sites/ Les principaux lieux sont bien indiqués, il est donc très facile de faire le tour de la ville.

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire