La ville d'Ogori est une ville à la nature abondante, avec des zones résidentielles à l'ouest et de la campagne à l'est, de l'autre côté de la rivière Homan, qui traverse le centre de la ville du nord au sud. La ville a une longue histoire, et de nombreuses ruines et tumulus tels que les ruines de Misawa (période Jomon) et le tumulus de Hanatateyama se trouvent ici. Situé à la frontière entre Chikuzen, Chikugo et Hizen, et à proximité de Dazaifu, il a longtemps été une plaque tournante du transport. Il a également prospéré en tant que relais de poste sur l'autoroute.

Sanctuaire Tanabata

ogori tanabata matsuri

Himesha Shrine, familièrement appelé « Tanabata-san » dans la région a une histoire si ancienne qu’elle apparaît dans le « Hizen Kokudoki » écrit vers le 8ème siècle. Depuis lors, il est vénéré en tant qu’Ujigami local. Les textiles sont populaires dans cette région, et le temple abrite Orihime, le nom de la fille du tisserand. On dit que cette croyance et l’histoire de Tanabata transmise de Chine ont été mélangées et sont devenues populaires, donnant son nom actuel au sanctuaire.

Le festival Tanabata est célébré tous les ans du 6 au 8 Aout, avec des processions de mikoshi (sanctuaires portables et des représentations de danse du lion).

Résidence Matsuzaki

Elle conserve l’architecture Hatago (période Edo). Elle est en grande partie composé d’une maison principale et d’un zashiki. On pense que la maison principale accueillait des invités généraux et que le zashiki (pièce traditionnelle d’un ryokan) accueillait des invités de haut rang tels que des samouraïs.

Après la fin du shogunat Tokugawa et de l’ère Meiji, la maison principale et le zashiki sont devenus indépendants, et demeurent aujourd’hui. Jusqu’au début de la période Showa, il a continué à fonctionner comme une auberge et un restaurant pour voyageurs, après quoi il a été utilisé comme salle de spectacle et cafétéria. La légende raconte que Saigo Takamori a séjourné ici et que Maresuke Nogi y a déjeuné, selon ses mémoires.

Kyureki, musée historique de la ville

kyureki ogori

Le musée présente l’histoire de la région à travers différentes expositions, ainsi que des vestiges issus des fouilles locales.

Des expositions temporaires sont également organisées régulièrement ainsi que des événements comme des conférences et des concerts.

L’extérieur du musée est lui-même un site archéologique, on peut notamment y voir un tumulus, un tombeau et une reproduction de gorinto (type de pagode).

Les ruines de Mitsusawa, lieu de fouilles qui ont révélé des traces de vie anciennes de 2000 ans sont situées dans les collines à l’est du musée.

L’accès est gratuit excepté pour les salles 1 et 3 accessibles pour 210 Yens. Les expositions temporaires et autres événements pourront également être payants.

Wakamiya Hachimangu

wakamiya hachimangu

On dit qu’il a été construit dans la deuxième année de Kiraku. Pendant la période Edo, il est devenu le sanctuaire de la famille Arima, le clan Genji, et des rituels dédiés aux festivals annuels. Il est devenu un sanctuaire de village à l’ère Meiji et continue à ce jour.  Il est aussi lieu de conservation de la danse du lion, en lien avec l’association des enfants. Elle est pratiquée dans toute la ville, en particulier au moment des matsuris.

Se loger à Ogori

Booking.com

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire