Amakusa est un groupe d'îles situées près de la côte sud-ouest de la préfecture de Kumamoto à laquelle elles sont reliées par les Amakusa Gokyo (cinq ponts de la mer). Les trois plus grandes îles sont Kamishima, Shimoshima et Nagashima.

Chrétiens d’Amakusa

Amakusa christianisme

En 1549, le christianisme a été introduit fois au Japon par saint François Xavier, un missionnaire catholique appartenant à la Compagnie de Jésus.

Après cela, des missions sont allées à Hirado et à Nagasaki dans la préfecture de Nagasaki. Le christianisme a également été introduit sur l’île de Shimoshima en 1566, et il a attiré de nombreux croyants. À la fin du XVIe siècle, de nombreuses églises et un séminaire ont été construits à Amakusa. Mais le christianisme a été interdit en 1587 et les seigneurs de cette région ont réprimé les chrétiens.En conséquence, les habitants d’Amakusa et de Shimabara se sont révoltés contre la tyrannie des seigneurs en 1637 et beaucoup d’entre eux ont été tués. Depuis cela, les chrétiens restants s’étaient cachés à Amaskusa jusqu’à la levée de l’interdiction du christianisme en 1873. Aujourd’hui encore, environ 30 % des habitants d’Amakusa sont chrétiens.

Église catholique de Sakitsu

L’église catholique de Sakitsu a été créée en 1569 et a servi de centre du christianisme à Amakusa au milieu du XVIe siècle. Le bâtiment actuel a été construit en 1934 dans un style gothique et offre une vue inhabituelle dans le petit village de pêcheurs.

Église catholique Oe

L’église catholique Oe est un édifice de style roman construit en 1933 au sommet d’une petite colline par un missionnaire français et ses disciples. Au bas de la colline se trouve le musée Amakusa Rosario qui expose des objets liés aux chrétiens cachés pendant la période Edo, lorsque le christianisme a été interdit.

Musée chrétien d’Amakusa

Le musée chrétien d’Amakusa, dans le centre de la ville d’Amakusa, présente l’histoire des chrétiens d’Amakusa en mettant l’accent sur la rébellion de Shimabara et la vie des « chrétiens cachés ». Une grande peinture murale représentant la bataille finale de la rébellion au château de Hara et des objets utilisés par les chrétiens cachés est exposée. Les informations en anglais sont rares. L’entrée coûte 300 yens.

Musée Amakusa Collegio

Le musée Amakusa Collegio expose des objets liés au Collegio (1591-1597), un collège chrétien qui était à l’époque le plus grand éditeur du monde avec une grande variété de livres imprimés sur une presse à imprimer importée d’Europe. Un modèle grandeur nature de la première presse à imprimer Gutenberg du Japon est exposé. Un imprimé en anglais avec des explications sur le collège est disponible. L’entrée coûte 200 yens.

Musée Amakusa Shiro

Asakusa shiro

Situé sur l’île Oyano, ce musée couvre la rébellion de Shimabara en mettant l’accent sur son jeune chef, Amakusa Shiro. Les visiteurs suivent un parcours chronologique qui se termine par un diorama de la bataille finale au château de Hara. Une brochure détaillée en anglais et un audio-guide sont disponibles. Il y a aussi des expositions sur les chrétiens cachés et une salle de méditation.

Se rendre sur l’île

En bus, depuis la gare de Kumamoto, environ 1 heure et 30 minutes jusqu’à l’arrêt Yuransen-noriba, environ 2 heures et 15 minutes jusqu’à Hondo.

Depuis Hondo, environ 55 minutes jusqu’à l’arrêt Kawaura-koukou.

Changez pour le bus, puis environ 23 minutes jusqu’à l’arrêt Kyoukai-iriguchi (église catholique Sakitsu), environ 35 minutes jusqu’à l’arrêt Tenshudou-iriguchi (église Oe).

Il y a des ferries fréquents du port de Kuchinotsu sur la péninsule de Shimabara au port d’Oniike sur l’île de Shimoshima. Il y a aussi un ferry de Kuranomoto sur l’île de Nagashima au port d’Ushibuka sur la pointe sud de Shimoshima. Kuranomoto a des bus pour la gare d’Izumi sur le Kyushu Shinkansen entre la gare de Hakata et la gare de Kagoshima Chuo.

Se loger sur Amakusa

Booking.com

Vous pouvez également aimer :

1 commentaire

Laisser un commentaire