Mito est la capitale de la préfecture d'Ibaraki. Aujourd'hui, la ville est surtout connue pour son natto (graines de soja fermentées) et pour abriter le jardin Kairakuen, l'un des trois meilleurs jardins paysagers du Japon.

Kairakuen

mito kairakuen

Le Kairakuen a été construit en 1841, par le seigneur local Tokugawa Nariaki. Contrairement aux deux autres grands jardins paysagers du Japon, Kenrokuen et Korakuen, Kairakuen a toujours été ouvert au public, Kairakuen signifie « Parc pour profiter ensemble ». Le jardin se compose d’une forêt de 3000 arbres avec plus d’une centaine de variétés différentes de pruniers à fleurs blanches, roses et rouges. Le Mito Plum Festival (Mito Ume Matsuri) a lieu chaque année de la mi-février à mars. En plus des pruniers, Kairakuen a un bosquet de bambous, des forêts de cèdres et le Kobuntei, un bâtiment traditionnel de style japonais. Comme tout le parc, le Kobuntei était toujours ouvert au public et servait à des fins éducatives et récréatives. Du dernier étage du bâtiment, il y a une belle vue de Kairakuen et du lac Senba voisin.

Mito ume matsuri

mito ume matsuri

Chaque année, au cours de l’avant-dernière semaine de février, le Kairakuen accueille le Mito ume matsuri. Grâce à sa longue histoire et à ses divers événements, c’est l’un des plus grands festivals de l’est du Japon et l’un des plus populaires d’Ibaraki. A l’origine créé pour célébrer l’ouverture de la ligne de chemin de fer Joban entre Mito et Ueno, les festivités sont aujourd’hui programmées pour coïncider avec la floraison de plus de 3000 arbres et 100 variétés de pruniers du parc. Le festival commence fin février et se déroule jusqu’à la fin mars, avec plusieurs événements et célébrations. Après les deux premières semaines, le parc sera décoré de lumières afin que les beaux paysages puissent être appréciés dans une ambiance de soirée romantique. Parmi les traditions les plus anciennes du festival figurent les ambassadeurs de la fleur de prunier, un groupe de 10 représentants spécialement choisis qui sont à la fois mascottes et guides du festival. Bien que le poste ait été ouvert aux candidats masculins (et il y en a eu quelques-uns), tous les ambassadeurs, actuels et historiques, ont été des femmes. Chaque année, un nouveau motif de kimono est choisi, et vêtus de ces couches élaborées, les ambassadeurs de la fleur de prunier se promènent dans le parc, offrant à la fois des connaissances et des opportunités de photos aux visiteurs.

Pendant toute la période, la ligne de train Joban (en provenance d’Ueno) s’arrête juste à l’arrêt Kairakuen les samedis et dimanches, ce qui facilite les déplacements pour une excursion le week-end. Une paire de bus à l’ancienne de l’ère Meiji propose des visites gratuites de tous les sites touristiques de Mito chaque week-end.

Parc Mito Okushi Kaizuka

mito okushi kaizuka

De vastes zones herbeuses invitent les visiteurs à la détente. Il est possible d’y pique-niquer, s’y reposer, ou encore de faire de l’exercice, il y a d’ailleurs des zones de jeux pour les enfants. Le parc est populaire au printemps, au moment de la floraison des cerisiers.

Il s’agit d’une zone archéologique et d’une grande salle d’exposition présents dans l’histoire du lieu. Les explications sont en japonais mais les dioramas et les objets exposés donnent une assez bonne idée de ce que pouvait être la vie dans la région, de même que les huttes à toit de chaume que l’on peut visiter pour s’imaginer vivre à l’époque.

Tokiwa jinja

Mito tokuwa jinja

Ce sanctuaire shinto est adjacent aux jardins de Kairakuen dans la ville de Mito. Fondé en 1873, il consacre deux seigneurs Daimyo locaux : Tokugawa Mitsukumi alias Mito Komon, le deuxième seigneur du domaine de Mito, et Tokugawa Nariaki, le neuvième seigneur qui était célèbre comme le souverain sage de Bakumatsu (la fin de la période Edo) . Le sanctuaire est profondément vénéré par les gens de tout le pays car il est consacré à Bunbu Ryodo (« la voix de la plume et de l’épée »). Dans sa grande enceinte, il y a deux autres sanctuaires : le sanctuaire Toko, qui consacre un samouraï local Fujita Toko, et le sanctuaire Miki, qui consacre les parents de Tokugawa Mitsukuni et attire la bonne fortune dans le mariage et la grossesse.

Se rendre à Mito

Depuis Tokyo, il faut prendre un train Limited Express Hitachi sur la ligne Joban (gare de Tokyo ou d’Ueno). Le trajet jusqu’à la gare de Mito prend environ 75 min.

Depuis l’aéroport de Narita, le bus rose Liner va directement à Mito.

Se loger à Mito

Booking.com

Vous pouvez également aimer :

1 commentaire

Laisser un commentaire