Le Palais Impérial marque le centre de Tokyo et le cœur symbolique du Japon. Vous pouvez vous promener à l'extérieur du palais impérial et profiter de la vue sur les ravissants fossés, les ponts et les murs du palais (c'est aussi le parcours de jogging le plus populaire de Tokyo). Vous pouvez également entrer dans l'Imperial Palace East Garden, qui est une belle évasion de la foule et du béton de la ville. Et, si vous êtes intéressé par l'histoire de la Seconde Guerre mondiale, ne manquez pas le sanctuaire controversé Yasukuni-jinja, où plusieurs criminels de guerre sont consacrés, et le musée Yushukan attenant, qui présente la vision nationaliste de l'histoire de guerre du Japon.

Palais impérial/Kokyo

tokyo-palais-imperial-kokyu

    Le Palais Impérial, ou Kokyo en japonais, est le centre de Tokyo et, à certains égards, le cœur du Japon. Le grand public peut entrer dans le parc le 23 décembre (anniversaire de l’Empereur) et le 2 janvier, lorsque la famille impériale prononce ses voeux annuels de Nouvel An. Sinon, vous ne pouvez entrer que dans le cadre d’une visite privée (demandez à l’Agence de la Maison Impériale). Pour la plupart des gens, le mieux que vous puissiez faire est de prendre des vues à distance, généralement à travers les douves qui l’entourent ou à partir de divers points de vue dans les hauts bâtiments à proximité (ma vue préférée est celle du musée des arts Idemitsu dans le quartier de la gare de Tokyo).

Jardin Est du Palais Impérial

    Ce parc spacieux du côté est du palais impérial est une oasis au milieu du béton de Tokyo. Le simple fait de vous promener vous donne une idée de l’échelle du palais impérial et des environs. De nombreux tokyoïtes viennent ici pour faire du sport et se relaxer.

Sanctuaire Yasukuni-jinja/Musée Yushukan

tokyo yasukuni jinja

    Si vous êtes intéressé par l’histoire du Japon, c’est l’un des sites les plus fascinants du Japon. Yasukuni-jinja consacre des criminels de guerre japonais de la Seconde Guerre mondiale. Le sanctuaire lui-même est magnifique et dégage un mystérieux sentiment de puissance. Mais la partie la plus intéressante est le musée Yushukan attenant, qui présente la version nationaliste japonaise de l’histoire des XIXe et XXe siècles, en se concentrant sur l’histoire de la Seconde Guerre mondiale. Quelle que soit votre opinion sur la guerre, cela vaut la peine de visiter les expositions. Les informations en anglais sont suffisantes pour comprendre l’exposition. Si vous souhaitez une vue plus complète de cette période, visitez le musée Showa-kan.

Kitanomaru-koen

    Ce parc au nord du palais impérial est un endroit agréable pour se promener. Il est recommandé de l’associer à une visite du jardin oriental du palais impérial à proximité. En chemin, vous passerez devant le Nippon Budokan, mythique autant pour le judo, sa fonction première, que pour avoir recueilli les plus grands groupes de rock en concert.

Jardin Koishikawa Koraku-en

    Ce beau jardin à côté de Tokyo Dome City est l’un des plus beaux du quartier. C’est une oasis dans laquelle il est très agréable de se promener pour prendre une pause de la ville.

Musée Showa-kan

tokyo showa kan

    Situé du côté nord du parc Kitanomaru-koen et à quelques pas du sanctuaire Yasukuni-jinja, ce musée abrite des expositions sur la vie quotidienne au Japon pendant et après la Seconde Guerre mondiale. C’est un bon contrepoint au musée Yushukan à Yasukuni-jinja car il montre l’effet des politiques nationalistes du Japon sur la vie des Japonais.

Temple Zenkoku-ji

tokyo zenkoku ji

Construit en 1595 par Tokugawa Ieyasu, le temple Zenkoku-ji était initialement situé dans le quartier de Chiyoda avant d’être déplacé vers son emplacement actuel à Kagurazaka en 1792. Depuis lors, il est devenu un symbole du quartier. Le temple est dédié à Bishamon, l’un des quatre rois célestes de la tradition bouddhiste. Il est une divinité militaire et est également l’un des sept dieux chanceux. La statue de Bishamon à l’intérieur de la salle du temple a été désignée comme bien culturel officiel. Pendant les festivals, l’atmosphère du temple devient très animée avec de nombreux stands de nourriture sur le terrain. À d’autres moments, c’est serein, avec de beaux jardins à visiter.

Parc Hibiya-koen

C’est un endroit idéal pour une pause ou un pique-nique tout en explorant le centre de Tokyo. Prenez des plats à emporter dans l’un des grands magasins de Ginza et dégustez les dans ce magnifique parc. Il y a de nombreux bancs et endroits pour s’asseoir dans tout le parc, et vous verrez souvent des employés de bureau pendant leurs pauses déjeuner, lire ou pratiquer de la musique. Le parc Hibiya est également un bon endroit pour les amoureux de la nature au milieu de la ville. Vous pourriez voir des martins-pêcheurs si vous avez de la chance, et le parc abrite l’arbre ‘Risky Gingko’ vieux de 500 ans.

Musée de l’appareil photo JCII

    Ce petit mais intéressant musée de l’appareil photo dans la région de Hanzomon (juste à l’ouest du palais impérial) est une bonne destination pour les passionnés de matériel photographique.

Se loger près du palais impérial

Booking.com

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire