Une ville étape où l'histoire de l'ancienne route du Tokaido demeure sur la rive ouest du lac Hamana. Kosai se trouve au point le plus à l'ouest de la préfecture de Shizuoka. Vous pouvez profiter d'activités autour du lac Hamana (un lac saumâtre où la mer et le lac se croisent), et l'océan Pacifique où vous pouvez contempler l'horizon. Cette ville qui abrite deux étapes des 53 de la route du Tokaido : Arai-shuku et Shirasuka-Shuku.

Checkpoint Arai

Kosai checkpoint arai

En 1854, la barrière d’Arai a été gravement endommagée par un tremblement de terre et reconstruite par la suite, de sorte que les bâtiments que l’on peut voir aujourd’hui datent du milieu du XIXe siècle. En 1869, tous les postes de contrôle ont été abolis avec la chute du régime Tokugawa.

Aujourd’hui, seuls subsistent le bureau principal, la chambre d’amis, la bibliothèque et la salle du greffier. Le processus d’inspection est recréé à l’intérieur des salles par des mannequins en tenue d’époque. Derrière la billetterie se trouve un fascinant musée à deux étages – le musée Arai Sekisho – qui expose des documents, des passeports, des armes, des vêtements et des gravures sur bois ukiyoe relatives au point de contrôle.

Il est possible d’acheter un billet combiné pour le point de contrôle d’Arai avec le Kinokuniya Inn à proximité – un hébergement de la période Edo et un favori du clan Kishu. Le Kinokuniya Inn dispose de meubles d’origine, de parchemins, d’un four à kamado et d’un joli jardin. Le bâtiment actuel de l’auberge Kinokuniya date des années 1870, bien qu’une auberge se trouve sur le site depuis bien plus longtemps. Le billet combiné coûte 410 Yens.

Musée Hatago Kinokunya

Kosai hatago kinokuniya

Le musée Hatago Kinokuniya est le plus grand des 25 hatago (semblables aux auberges et hôtels modernes) présents autrefois à Arai-juku. Sa date de création est inconnue, on sait toutefois qu’il était fréquenté par la famille Kishu Tokugawa durant la période Edo. Il a été détruit dans le grand incendie de 1874, mais a été reconstruit et agrandi en un bâtiment de deux étages immédiatement après, et a fonctionné pendant plus de 250 ans jusqu’à sa fermeture en 1959. Le bâtiment sert maintenant de musée qui préserve la culture des auberges hatago et Tokaido.

Komatsurou

Kosai kumatsurou

À partir de la période Taisho (1912-1926), un quartier de divertissement s’est développé du côté sud d’Arai Sekisho. Komatsuro a fonctionné comme une maison de geisha ainsi qu’un restaurant japonais folklorique des années Taisho jusqu’aux années 1940.

Tezutsu Hanabi

Kosai tezutsu matsuri

Ce festival de feux d’artifices a plus de 300 ans d’histoire et est connu comme l’un des festivals les plus originaux de Tokaido. Il se déroule pendant deux jours à Arai-machi dans la ville de Kosai, située à l’ouest de Hamamatsu. Ces feux d’artifices ont la particularité d’être tenus à la main, plus exactement placés dans des cylindres de bambou que les participants portent après l’allumage.

Les feux d’artifice à bras sont faites à la main qui consistent en un tube de bambou enroulé autour d’une corde et tenu par une personne pour s’allumer.

Les personnes tenant le feu d’artifice scandent « Soradase, daseyo! » et se promènent en faisant des étincelles avec le sourire tandis qu’un homme en costume de Tengu souffle une conque au son des flûtes et des tambours qui l’accompagnent.

Hamanako

KOsai anguille  hamanako

Le lac Hamana est alimenté depuis le tremblement de terre de 1498. Hamanako est une très prisé en été pour les excursions en bateau ainsi que le ski nautique, le kayak, la planche à voile, le parachute ascensionnel et, bien sûr, la pêche. Hamanako est célèbre pour ses anguilles et ses huîtres. En outre, le poisson-globe (fugu) et le brochet congre (hamo) sont tous deux pêchés au large de la côte d’Enshu Nada. La région de Hamanako est également connue pour ses délicieuses fraises et oranges, et les visiteurs peuvent cueillir et acheter les leurs dans un certain nombre d’endroits près de Mikkabi, sur le bord nord-ouest du lac. Outre les spécialités locales, le lac Hamana possède un certain nombre d’onsens, dans les villes voisines de Bentenjima, Kanzanji et Mikkabi.

Se rendre à Kosai

Depuis Shizuoka, il suffira de prendre un shinkansen pour Hamamatsu (environ 20 minutes) puis de prendre un train local pour Toyohashi et de s’arrêter à l’arrêt Araimachi.

Se loger à Kosai

Booking.com
Kosai est une étape dans la découverte du Chubu. Proche de Shizuoka, sa découverte pourra se faire en une à deux journées.

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire