Le "Tokaido" (東海 道, route maritime de l'Est) ( à l’instar du Tohoku)est l'une des cinq plus anciennes routes du Japon. Son nom vient du fait que la route a parcouru la côte maritime d'Edo (aujourd'hui Tokyo) à Kyoto. Et son nom traditionnel est hérité de "Tokaido Shinkansen" que l’on appele la "Route Nationale 1" ou "Tokaido" de nos jours. Une partie de l'ancien Tokaido (en particulier du côté de Tokyo et de Kanagawa) a été goudronnée et transformée en route nationale 1, mais une partie reste encore le chemin modeste des origines. 
La partie de Hakone à Mishima est la mieux préservée de cette route.

Histoire du Tokaido

carte du tokaido

Tokaido (東海 道) se traduit littéralement par «Route maritime de l’Est» et reliait l’ancienne capitale de Kyoto où l’empereur présidait, à la nouvelle capitale d’Edo (aujourd’hui Tokyo) où vivait le Shogun. Il fait référence à la plus importante des cinq anciennes routes au Japon construites sous le règne du shogun Tokugawa Ieyasu (1603-1605). Ieyasu souhaitait renforcer son emprise sur le pays après avoir uni les daimyo (seigneurs de guerre féodaux). Homme politique intelligent, Ieyasu a établi une politique connue sous le nom de sankin-kotai, qui obligeait les daimyo à alterner entre leur domaine et une résidence permanente à Edo tous les deux ans. En effet, Ieyasu avait retenu en otage les familles des daimyos à Edo afin d’empêcher de futurs conflits. Les cinq routes ont été construites afin de faciliter les déplacements..

Aujourd’hui, le Tōkaidō représente l’artère principale de l’immense mégalopole du même nom Tōkaidō megaroporisu, qui rassemble plus de 50 millions d’habitants et englobe Tokyo, la première ville et la capitale du Japon, Yokohama, la deuxième, et Nagoya, la quatrième. L’axe du Tōkaidō se prolonge ensuite vers Kyoto, puis vers Osaka, la troisième ville la plus peuplée du Japon.

La voie est empruntée par la ligne principale Tōkaidō des Japan Railways, qui relie Tokyo à Kobe en passant par Osaka, Kyoto et Nagoya, ainsi que par la ligne Shinkansen Tōkaidō.

Les grandes étapes du Tokaido

                Hakone

Hakone est un vaste secteur composé de 7 villages. Ces villages ont chacun leur histoire, environnement et ambiances. Hakone s’étend sur une vaste zone montagneuse allant de basses vallées fluviales jusqu’à un lac de montagne avec vue sur le Mont Fuji.

                Mishima

mishima skywalk

Au cours de la période Edo (1603-1868), Mishima a prospéré en tant que ville d’auberge sur l’ancienne route de Tokaido, une porte d’entrée vers le mont Fuji, Hakone et la péninsule d’Izu. Mishima est maintenant un important carrefour ferroviaire et routier, servant de porte d’entrée à de nombreux spas de la péninsule d’Izu, tels que Nagaoka et Shuzenji. Des bovins laitiers sont élevés dans les environs et il y a plusieurs usines de transformation de produits laitiers dans la ville. L’abondance des eaux souterraines alimentées par le mont Fuji a attiré de nombreux autres artisans dans la ville, notamment dans l’industrie du papier, des machines, des textiles et du caoutchouc. Aujourd’hui, Mishima a un grand intérêt touristique grâce à son temple, son parc Rakujuen ou même sa toute récente Skywalk.

                Shizuoka (Fujieda)

Fujieda, ville du sud de la préfecture de Shizuoka se trouve dans la plaine du delta du fleuve Ōi, juste à l’intérieur des terres de la côte de l’océan Pacifique, et s’étend dans la région montagneuse au nord. Il a été créé par la fusion des villes de Fujieda et Aoshima et de quatre petits hameaux. Vous pourrez y découvrir le parc Rengejiike, le château de Tanaka ou le musée historique Kashiwaya.

                Okazaki

okazaki tokaido

Situé à seulement 30 minutes de Nagoya, Okazaki est un joyau caché avec des paysages naturels à couper le souffle, des transports pratiques et des hébergements confortables. La ville conserve de nombreux trésors historiques dont son château, érigé par Ieyasu, situé dans le parc d’Okazaki, et ses nombreux temples.

                Quartier de Mariko

Situé à l’ouest de Shizuoka, le quartier de Mariko est un endroit très calme et verdoyant, où vous pourrez vous promener et profiter de l’atmosphère paisible. L’un des principaux attraits ici est Togeppo Saioku-ji, un charmant petit temple bouddhiste entouré de bambous, avec un jardin impeccablement entretenu ainsi que le Sumpu Takumi Shuku, un centre d’artisanat où vous pouvez voir des expositions d’artisanat local traditionnel.

Dans la culture

                Les 53 stations du Tokaido

Ando Tokutaro, connu sous le nom d’Hiroshige, naît en 1797 à Edo. Issu d’une famille de samouraïs, il se tourne dès son enfance vers le dessin, et intègre, en 1811 à la mort de ses parents, l’atelier de Toyohiro Utagawa. Il est considéré par beaucoup comme le dernier grand artiste du ukiyo-e, un mouvement artistique japonais où les thèmes dominants étaient ceux appréciés par la bourgeoisie de l’époque, tels que les scènes de théâtre kabuki ou les représentations de courtisanes.

Hiroshige a créé une série d’estampes ayant pour sujet la route du Tōkaidō, appelées les 53 stations du Tokaido dont les représentations varient du Nihonbashi au Hakone-juku en passant par le Sanjo Ohashi et représentant toutes des étapes sur la route du Tokaido.

                A pied sur le Tokaido

a pied sur le tokaido

Ecrit en 1802, « A pied sur le Tôkaidô », le plus célèbre roman japonais de l’époque Edo, est un guide burlesque, de la grande route du Tôkaidô, d’Edo à Ôsaka par Kyôto, un récit de voyage picaresque, un roman d’aventures scabreuses et pittoresques. Chemin faisant, les 53 stations du Tôkaidô (illustré par le peintre Hiroshige) défilent avec leur population grouillante d’aubergistes, de samouraïs, de filles, de voyageurs…

Aujourd'hui, l’axe Tōkaidō est le couloir de transport le plus fréquenté du Japon, reliant Tokyo, Osaka et Kyoto. La route Tokyo-Nagoya-Kyoto-Osaka est suivie par la ligne principale JR Tōkaidō et Tōkaidō Shinkansen, ainsi que par les autoroutes Tōmei et Meishin. Même si ce chemin à moins de chances d’être parcouru à pied puisqu’il est très bien desservi, il y a fortà parier que vous l’emprunterez.

Vous pouvez également aimer :

3 commentaires

  1. […] Akashi est le genre de petite ville très peu touristique, mais idéalement située entre Kobe et Himeji, elle offrira une petite étape tranquille après la route du Tokaido. […]

Laisser un commentaire