Kurashiki est situé dans la préfecture d'Okayama, non loin de la capitale préfectorale de la ville d'Okayama. Kurashiki possède un canal préservé qui remonte à la période Edo (1603-1867), lorsque la ville servait d'important centre de distribution de riz. En fait, le nom "Kurashiki" peut être grossièrement traduit par "ville des entrepôts" en référence aux entrepôts de riz. 

De nombreux entrepôts de Kurashiki ont été convertis en musées, boutiques et cafés. Le musée Ohara est le plus impressionnant des musées de Kurashiki, exposant une grande collection d'œuvres d'artistes occidentaux célèbres. La zone du canal est à dix minutes à pied de la gare de Kurashiki.

Quartier historique de Bikan

Quartier historique de bikan kurashiki

Le quartier historique de Kurashiki Bikan est le plus charmant dans cette belle ville. Dès que vous y entrez, le trottoir change, il y a des lampadaires à presque tous les coins de rue et l’ambiance est complètement différente de du reste de la ville. Dans les rues se trouvent des vendeurs de mochi, des collations à base de boules de riz moelleuses et l’unique kibidango. Cette délicieuse collation se décline en de nombreuses saveurs différentes et a été utilisée par Momotaro (le pêcheur) dans les contes folkloriques épiques du passé.

Parcourez la ville en vous arrêtant devant les vendeurs de rue, et si vous êtes assez audacieux pour essayer de parler japonais, faites-le, car ils adorent parler et entendre là où vous habitez. Dans les restaurants, de nombreux menus sont en anglais et parfois même en français, chinois et espagnol.

Ivy square

Kurashiki ivy square

Ivy Square est un complexe de bâtiments en briques recouverts de lierre qui abrite des musées, des restaurants et un hôtel. Les bâtiments en brique ont étés construits en 1889 pour abriter la première filature de coton moderne du Japon. Pendant la période Edo (1603-1867), avant la construction de la filature, le site a été utilisé comme le bureau du magistrat local, qui exerçait le contrôle de la ville en tant que représentant direct du shogunat.

En construisant la première filature de coton moderne du Japon, la société Kurashiki Bosekijo (filature de Kurashiki), également connue sous le nom de Kurabo, a récolté les bénéfices de l’introduction de nouvelles techniques industrielles dans le pays. L’entreprise est toujours active aujourd’hui dans le textile et diverses autres industries. Kurabo a construit une salle commémorative dans l’un des anciens entrepôts de coton qui retrace l’histoire de l’entreprise jusqu’à nos jours.

Musée Kojima

Kurashiki musee kojima

Ce musée est dédié à l’artiste Kojima Torajiro (et non Hideo Kojima), qui a peint dans le style occidental. Un certain nombre de ses œuvres sont exposées, ainsi que des œuvres d’art égyptien et islamique de sa propre collection. Le musée fait partie du musée Ohara, qui abrite de nombreuses œuvres européennes achetées par Kojima pour le compte du propriétaire.

Musée Kurabo

Kurashiki musee kurabo

Le musée Kurabo illustre l’histoire de la société Kurashiki Bosekijo (filature Kurashiki). Cinq salles sont consacrées chacune à une époque différente, de la fondation de l’entreprise en 1888 à nos jours.

Musée de Momotaro

kurashiki musee momotaro

L’histoire de Momotaro est l’une des légendes les plus célèbres du Japon et se déroule dans la région autour de Kurashiki. Ce petit musée présente un certain nombre d’installations amusantes qui ont toutes pour thème la légende de Momotaro. Le musée est situé juste à l’extérieur de Ivy Square.

Kurashiki piggybank museum

Ce petit musée qu’on ne peut pas rater avec sa vitrine surplombée de statues de chiens présente une grande collection de tirelires qui ont toutes été fabriquées au Japon, allant de celles produites pour l’Expo d’Osaka de 1970 à celles de personnages de bandes dessinées populaires. Aujourd’hui, le musée propose bien plus que cela. Sur plusieurs étages, on pourra admirer diverses collections, notamment des jouets robots mécaniques, des poupées traditionnelles japonaises, un grand nombre de figurines liées à la pop culture japonaise et bien d’autres surprises.

Le musée se trouve juste à l’extérieur du quartier historique de Biken et est facilement repérable aux nombreuses statues du célébre chien à l’oreille tendue (mascotte de His master s voice d’EMI) installées sur le toit.

Sanctuaire Achi

Kurashiki sanctuaire Achi

À l’approche du crépuscule, explorer le sanctuaire d’Achi est une bonne idée car il offre une vue magnifique sur la ville. On y accède par un escalier. Il est conseillé de profiter des couleurs du coucher de soleil le long du canal bordé de vieux bâtiments ce qui composera un magnifique cadre pour une photo souvenir.

Gangukan, japanese folk toy museum

Situé dans le quartier de historique, le musée présente une grande variété de jouets japonais de diverses époques dont de nombreuses pièces artisanales.

La boutique(accessible sans billet d’entrée) propose un grand choix de jeux et jouets divers japonais typiques.

L’entrée du musée coute 500 Yens.

Poterie de Bizen

poterie bizen kurashiki

Même si la poterie de Bizen tire son nom du village d’Imbe, Bizen dans la préfecture d’Okayama, ce type d’art se retrouve très facilement à Kurashiki dans de nombreuses boutiques et échoppes. Il a une histoire de plus de 1 000 ans, ce qui en fait l’une des plus anciennes techniques de fabrication de poterie au Japon. Elle est fabriquée en utilisant soit un mélange de deux types d’argiles avec des densités différentes, soit une argile rugueuse qui a une riche couleur brun rougeâtre foncé en raison de sa teneur élevée en fer.

Se rendre à Kurashiki

Il est généralement plus facile d’accéder à Kurashiki en train depuis Okayama. La gare d’Okayama et la gare de Kurashiki sont reliées par des trains locaux et rapides aux départs fréquents sur la ligne JR Sanyo. L’aller simple dure environ 15 minutes, coûte 330 yens et est entièrement couvert par le Japan Rail Pass et le JR Kansai Wide Pass.

Kurashiki possède également sa propre gare shinkansen, la gare Shin-Kurashiki, mais elle est moins bien située que la gare de Kurashiki et n’est desservie que par les trains Kodama.

Se loger à Kurashiki

Booking.com
Extrêmement conviviale, cette petite ville regorge de surprises uniques et de magasins, cafés et musées à chaque coin de rue. Principalement visité par des couples et des familles japonais cherchant à se détendre, Kurashiki a récemment ajouté un fantastique centre touristique à l'entrée du quartier historique. Des guides touristiques sont disponibles de 13 h 00 à 17 h 00 pour vous accompagner à travers la ville à vos côtés.

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire