L'une des plus grandes villes du Japon, Fukuoka est le centre administratif, économique et culturel de l'île de Kyushu et l'une des villes les plus progressistes du pays. Située dans la baie d'Hakata, Fukuoka est divisée en deux par la rivière Naka, Hakata (la partie orientale la plus ancienne de la ville) servant de port important et de centre commercial. 
La ville autrefois fortifiée a pris de l'importance au 17ème siècle et, après sa fusion avec Hakata en 1889, est devenue un important centre culturel. De nos jours, Fukuoka est un haut lieu du tourisme qui abrite de nombreux musées, galeries d'art et théâtres, ainsi que d'excellents restaurants. La ville accueille également de nombreux événements sportifs professionnels et festivals. Le plus populaire est peut-être le célèbre Hakata Gion Yamakasa, qui dure deux semaines et qui a lieu chaque juillet, avec des défilés colorés, des courses traditionnelles et des costumes, ainsi que des représentations musicales. Fukuoka offre également de nombreuses possibilités de shopping et de restauration, en particulier à Canal City Hakata. Cette impressionnante ville dans la ville est complétée par une voie navigable qui traverse son complexe animé d'hôtels, de restaurants, d'arcades, de cinémas, d'un théâtre, de 250 boutiques et d'autres choses amusantes à faire.

Château de Fukuoka

fukuoka-chateau-evasions-rebelles

Parfois également connu sous le nom de château de Maizuru et de château de Seki, Fukuoka-jō est un bel exemple du type de somptueuse demeure perchée très appréciée par l’élite dirigeante du pays au XVIIème siècle. Il ne subsiste qu’une petite fraction du complexe autrefois massif du château d’origine (on pense qu’il couvrait une superficie d’environ 47 000 mètres carrés) perché au sommet d’une haute fondation en pierre surplombant la rivière Naka. Les points forts de la visite incluent la découverte d’un certain nombre de portes, de tourelles et de tours du château d’origine dans le vaste parc du château (une grande partie fait maintenant partie du parc Maizuru). Il est également amusant d’explorer les ruines d’une maison d’hôtes encore plus ancienne autrefois utilisée pour les diplomates en visite, la seule du genre au Japon.

Un bon moment pour visiter est la première semaine d’avril pendant le festival Sakura du château de Fukuoka. Cet événement est célèbre dans tout le pays pour la floraison de plus de 1 000 cerisiers. Et si le temps le permet, assurez-vous de revenir visiter le château et son parc après la tombée de la nuit, les illuminations sont spectaculaires.

Sanctuaire Sumiyoshi-jinja

fukuoka-sumiyoshi-jinja

L’un des plus anciens sites de ce type à Kyushu, le sanctuaire Sumiyoshi-jinja est, comme son homologue d’Osaka, dédié aux divinités protectrices des marins, le dernier d’une série de tels sanctuaires que les marins visitaient avant de prendre la mer. La salle principale, qui a été reconstruite dans son style classique actuel en 1623, est particulièrement impressionnante. D’autres points forts incluent un certain nombre de trésors nationaux importants, notamment une épée ancienne et une hache en cuivre, ainsi que d’anciens manuscrits et documents datant du Moyen Âge. Du sanctuaire, qui est entouré de cèdres japonais et de camphriers, on a une belle vue sur la rivière Naka. Assurez-vous de prévoir suffisamment de temps pour explorer également le parc Sumiyoshi adjacent.

Si vous le pouvez, essayez de faire coïncider votre visite avec l’une des représentations théâtrales traditionnelles du sanctuaire. Le festival qui se tient en octobre et qui comprend des démonstrations de lutte sumo est également intéressant.

Musée national de Kyushu

fukuoka-musee-national-kyushu

Ouvert en 2005, le musée national de Kyūshū (Kyūshū Kokuritsu Hakubutsukan) a fait les gros titres non seulement pour sa conception architecturale primée, mais aussi en tant que premier nouveau musée national du Japon à ouvrir depuis plus de 100 ans. Construite pour abriter une grande collection d’art et des artefacts d’importance historique liés à la riche histoire de l’île, cette installation ultramoderne peut facilement occuper les visiteurs pendant la majeure partie de la journée. Les points forts incluent des expositions de reliques préhistoriques, ainsi que des expositions retraçant la longue histoire de l’importance de l’île en tant que lien commercial entre le Japon et la Chine et la Corée voisines. Un certain nombre de trésors nationaux importants sont également exposés, notamment des œuvres d’art du XVe siècle du célèbre artiste japonais Masanobu Kano, ainsi que de nombreux documents et manuscrits d’importance historique.

L’entrée coûte Yens pour les collections permanentes, frais supplémentaires pour les expos temporaires. Le billet combiné de 1000 Yens donne accès à l’exposition permanente, la salle du trésor et le musée d’histoire de Kanko au sanctuaire Dazaifu Tenmangu.

Kushida-jinja

kushida-jinja

L’un des sanctuaires shinto les plus connus du Japon, Kushida-jinja a été fondé en 757 après JC et contient de nombreuses caractéristiques uniques, notamment des sculptures du zodiaque chinois et un gingko qui aurait plus de 1 000 ans. Le sanctuaire est également célèbre pour accueillir le Hakata Gion Yamakasa chaque mois de juillet. Ce festival spectaculaire de deux semaines se concentre sur les prières pour la bonne santé et la prospérité et comprend une course élaborée impliquant des équipes transportant de lourds chars en bois du temple à divers endroits de la ville. D’autres temples intéressants sont le temple Shōfuku-ji, le plus ancien temple zen du Japon fondé en 1195, et le temple Tochoji, fondé en 806 après JC et réputé pour avoir la plus grande statue en bois du Japon. Parmi les autres points forts, citons les tombes des seigneurs du clan Kuroda, seigneurs féodaux locaux depuis 1600.

Musée folklorique Hakata Machiya

Installé dans l’un des rares bâtiments de la ville datant de l’ère Meiji de la fin du XIXe et du début du XXe siècle, le musée folklorique Hakata Machiya se trouve dans le quartier Hakata de Fukuoka. En plus de ses nombreuses expositions d’artisanat local, cette attraction offre aux touristes un aperçu unique de la culture et des traditions japonaises. Non seulement les visiteurs peuvent observer ces artisans au travail, mais ils peuvent également participer et acquérir une expérience directe de formes d’art anciennes telles que la calligraphie et l’origami. Aussi amusant, surtout pour les enfants, est la possibilité de s’habiller avec des tenues et des masques traditionnels japonais et de participer à une variété de cérémonies telles que le service du thé. Le musée abrite également un certain nombre d’expositions relatives aux nombreux festivals importants de Hakata, ainsi qu’une maquette de la maison d’une famille de marchands typique. Entrée libre pour le Machiya hall et la boutique de souvenirs. Accès au hall d’exposition : 200 Yens. Certaines activités et prestations donnent lieu à des frais supplémentaires.

Dazaifu Tenman-gū

dazaifu-tenmangu

Dazaifu Tenman-gū, dédié au dieu de l’éducation, est un autre sanctuaire bien connu de Fukuoka. Réparti sur 3 000 acres, c’est aussi l’un des plus grands de la ville. Il est particulièrement populaire auprès des étudiants qui souhaitent passer des examens, que vous verrez souvent ici acheter de petites tablettes de prière en bois à déposer au sanctuaire. La plus importante de ses nombreuses structures est le Honden, ou sanctuaire principal. Cette structure date de l’an 905 et a été remplacée à plusieurs reprises au cours des siècles, la structure actuelle datant de 1591. Le site est également remarquable pour ses nombreux petits sanctuaires ainsi que le Trésor où sont conservées bon nombre de ses reliques les plus importantes.

Le lieu planté de 6000 pruniers est magnifique lors de la floraison. L’entrée est gratuite mais l’accès au musée d’histoire du Kanto est payant. Un billet combiné à 1000 Yens donne également à la salle du trésor et l’exposition permanente du musée national de Kyushu.

Parc Ohori

Fukuoka possède un certain nombre de grands parcs publics qui valent la peine d’être explorés. L’un des plus populaires est Ōhori-kōen, un lieu désigné d’une beauté pittoresque à quelques minutes à pied du centre-ville. Tirant son nom du grand lac artificiel, autrefois les douves du château de Fukuoka, ce magnifique parc aquatique a été créé en 1929 et est un plaisir à explorer. Les points forts incluent un sentier qui fait le tour du lac, de beaux jardins japonais traditionnels, de belles fleurs de cerisier chaque printemps, ainsi qu’un certain nombre de ponts et de promenades menant au-dessus de l’eau vers des îles pittoresques. C’est un plaisir particulier de visiter la nuit, lorsque les allées et les nombreuses pagodes et pavillons du parc sont illuminés. Si vous le pouvez, essayez de planifier votre visite pour les spectaculaires feux d’artifice qui ont lieu en août.

Un autre espace vert à explorer est le parc Maizuru. Faisant partie de l’ancien parc du château de Fukuoka, ce parc populaire abrite plusieurs installations sportives et un musée d’art.

Temple Nanzoin et Bouddha couché

fukuoka-nanzoin-bouddha-couche

À seulement 15 kilomètres à l’est de Fukuoka se trouve le temple Nanzoin. L’un des sanctuaires bouddhistes les plus visités (et les plus importants) de la préfecture, il attire chaque année plus d’un million de pèlerins et de visiteurs. Le grand attrait ici est sans aucun doute la statue en bronze massive du Bouddha couché (Nehanzo ou Shaka Nehan), érigée en 1995 et considérée comme la plus grande statue en bronze du monde (si la statue de la Liberté à New York était posée à côté, le Bouddha serait plus long). Aussi intéressante que le temple et la statue est l’agréable promenade vers le site le long d’un sentier ombragé à flanc de colline depuis le village pittoresque de Sasaguri, un itinéraire clairement balisé et remarquable pour ses nombreuses petites statues de Bouddha, ainsi que ses ruisseaux, ponts et jardins. Le célèbre Bouddha en bois de Tōchō-ji, le plus ancien temple Shingon de Kyushu (fondé en 806 ap. J.-C.), mérite également une visite. Les deux temples sont particulièrement populaires à visiter lorsque les collines qui les entourent se teintent de rouges et d’oranges.

Se rendre à Fukuoka

Par shinkansen

Tokyo et Fukuoka (gare de Hakata) sont reliées entre elles par le Tokaido/Sanyo Shinkansen. Le trajet aller simple en train Nozomi direct dure cinq heures et coûte environ 23 000 yens. Les détenteurs du Japan Rail Pass ne peuvent pas utiliser les trains Nozomi et doivent emprunter les trains Hikari et Sakura. Cela ajoute environ une heure au temps de trajet total et nécessite un transfert à la gare de Shin-Osaka.

Par avion

Tokyo-Fukuoka est l’une des liaisons aériennes les plus fréquentées au monde avec des dizaines de départs par jour, opérée par JAL, ANA, Starflyer, Skymark, Peach et Jetstar Japan. La durée du vol est d’environ 110 minutes. La plupart des vols partent de l’aéroport Haneda de Tokyo, mais quelques vols partent de l’aéroport de Narita. L’aéroport de Fukuoka est l’aéroport le plus facilement accessible du Japon, à seulement cinq minutes en métro de la gare principale de la ville, la gare de Hakata.

Se loger à Fukuoka

Booking.com

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire