A une courte distance des côtes de la mer du Japon se trouve la ville historique de Misasa. Avec des sources chaudes curatives et une montagne sacrée en son centre, Misasa attire des pèlerins depuis plus d'un millénaire. La zone compte un certain nombre de stations balnéaires, tandis qu'une rue d'entrepôts traditionnels aux murs blancs prend place dans le quartier voisin de Yurihama.

Misasa onsen

misasa mtioku onsen

Pour des vacances paisibles mais remarquables, rendez-vous dans les bains curatifs, la rivière cristalline, les forêts parfumées, les temples historiques et les sites de pèlerinage sacrés dans et autour de Misasa Onsen et du mont Mitoku dans la préfecture de Tottori.

Une histoire de plus de mille ans de décors naturels inspirants, de cérémonies de purification et de pèlerinages rendent ces lieux uniques, un caractère si extraordinaire que le gouvernement a classé la région comme le premier bien du patrimoine culturel japonais. Mais, située dans une partie relativement inexplorée du Japon, Misasa reçoit peu de touristes malgré le fait que la source de Misasa est considéré  « trésor national » et l’une des principales sources chaudes de radon au monde » depuis 2015

L’histoire de Misasa Onsen commence par la légende d’un loup et d’un samouraï à l’époque de Heian (794-1185), lorsque l’ancienne Kyoto, alors connue sous le nom de Heian-kyo, était la capitale du Japon impérial. La légende dit qu’un samouraï a rencontré un vieux loup blanc lors d’un pèlerinage au mont Mitoku pour communier avec les esprits de la nature et de la montagne. Il croyait que le loup était un dieu incarné. Au lieu de tuer le loup comme il aurait pu le faire ailleurs au Japon, il l’a laissé tranquille.

En rêve cette nuit-là, un Bodhisattva lui dit où trouver de l’eau chaude jaillissant sous les racines d’un vieux camphrier. Il s’est rendu à cet endroit, où il a trouvé la source chaude. Aujourd’hui, vous pouvez visiter cet arbre légendaire au pied duquel l’eau minérale thermale coule encore. Des statues du samouraï et du loup se regardant se trouvent à proximité.

Si vous n’aimez pas vous baigner nu au milieu de la ville, plus d’une douzaine de ryokan et d’hôtels japonais à Misasa acheminent de l’eau minérale chaude dans des installations de bain privées. Vous avez un large choix de beaux bâtiments de style japonais avec des vues panoramiques sur la montagne et la rivière.

Onsen de pieds

kajikanoyu misasa

Les visiteurs peuvent se réchauffer les pieds dans plusieurs bains de pieds disséminés dans la ville. L’un des meilleurs est Kajikanoyu. Il est situé au milieu d’un vieux pont de pierre à quelques pas du centre-ville. Asseyez-vous et écoutez le murmure de la rivière tout en regardant les hérons chercher de la nourriture, ou en profitant de la gracieuse rivière bordée de verdure.

Mitokuzan

Pour les visiteurs aventureux, une visite au mont Mitoku est le point culminant de la visite. Le temple Nageiredo (à 900 m d’altitude), construit en 706 après JC dans une falaise à la fin d’un parcours de randonnée difficile mais court, est une merveille d’ingéniosité ancienne.

Il existe une légende selon laquelle Nageire Hall (le temple intérieur) a été jeté en bas de la montagne par En no Gyoja – le fondateur du Shugendo (ascétisme montagnard japonais). C’est un bâtiment particulier qui a été construit dans un creux sur un précipice. Cela a conduit le bâtiment à être classé trésor national et être classé au patrimoine japonais. C’est également un bâtiment exceptionnel en termes d’architecture.

Vous devrez vous accrocher aux racines et aux arbres et grimper le long des crêtes rocheuses pour atteindre votre objectif, mais les merveilles naturelles et architecturales observées en cours de route seront une belle récompense pour vos efforts.

Sanbutsuji

Mitokuzan

Sanbutsuji est un temple bouddhiste de la secte Tendai. Entouré de montagnes, il offre de magnifiques vues, en particulier grâce à ses grottes et falaises. Il est possible de se promener dans la magnifique forêt à l’arrière du temple.

L’ouverture de la montagne aurait été ouverte par les acteurs comme lieu pour le Shugendo en 706, puis par Jikaku Daishi Ennin en 849, le principal Bouddha Shaka Nyorai, Amida Nyorai et Dainichi Nyorai.

Le bâtiment de la maison, largement connu sous le nom de Nageireido, est un bâtiment unique construit dans une bosse verticalement abrupte et désigné comme trésor national. le mont. Tokuyama a été désigné lieu historique national et site pittoresque le 7 juillet 1934.

Se rendre à Misasa

La gare de Kurayoshi sur la ligne principale de Sanin est la principale gare pour les transports de la région.

Le train express limité « Super Hakuto » relie la ville de Kurayoshi à Osaka en un peu plus de trois heures. Des bus autoroutiers un peu plus lents mais moins chers relient Kurayoshi et Misasa Onsen à Osaka et Hiroshima en environ trois heures et 20 minutes et quatre heures.

Se loger à Misasa

Booking.com
La ville de Misasa est une de ces petites perles qui ne se trouvent que rarement sur un trajet de visite. Mais, si le hasard ou la volonté d’y aller s’offre à vous, vous découvrirez un village de montagnes qui vous permettra d’apprécier un peu de calme avant de reprendre votre route vers des villes plus peuplées et agitées.

Vous pouvez également aimer :

1 commentaire

  1. […] de trois heures. Les bus autoroutiers légèrement plus lents mais moins chers relient Kurayoshi et Misasa Onsen à Osaka et Hiroshima respectivement en trois heures vingt, et quatre […]

Laisser un commentaire