Hita est une ville d'environ 65 000 habitants située dans le centre-nord de Kyushu, à mi-chemin entre la ville de Fukuoka (côte nord-ouest) et la ville d'Oita (côte nord-est). 

Hita est souvent appelée le "Kyoto de Kyushu" en raison de ses rues historiques. Hita a été prise en 1593 par Toyotomi Hideyoshi (1536 - 1598), un chef de guerre central à l'unification du Japon après les guerres civiles de la période Sengoku qui ont duré plus de cent ans. Hideyoshi a fortifié la ville et en a fait sa base principale supervisant sa nouvelle conquête de Kyushu. Hideyoshi a transmis Hita à Tokugawa Ieyasu (1534 - 1616), le premier shogun de la période Edo (1603 - 1868) période durant laquelle le Japon était largement fermé au monde extérieur.

Mamedachi

Mamedachi hita

Construite comme une ville-château lorsque Mitsuuji Ogawa construisit le château de Maruyama en 1601, « Mameda-machi » devint Tenryo (sous le contrôle direct du shogunat Tokugawa) dès le début de la période Edo, et prospéra en tant que centre de développement économique et culturel de Kyushu. Le paysage urbain quadrillé regorge de vieilles maisons et de musées, et ce quartier rappelle la fin de la période moderne, en 2004, il est d’ailleurs classé au patrimoine national.

Aujourd’hui encore, des techniques et des matériaux de construction anciens sont utilisés pour rénover les maisons traditionnelles. Les boutiques le long des rues vendent de l’artisanat traditionnel et des collations. De nombreux restaurants permettent de découvrir des spécialités locales. Si vous souhaitez vêtir un kimono pour donner à votre visite un air traditionnel, de nombreuses boutiques permettent d’en louer. En vous promenant dans les rues, vous arriverez inévitablement à la brasserie de saké Kuncho Shuzo, située au bord de la rivière Hanatsuki.

Musée Kangien Hirose

Hita kangien hirose

Écrivain et pédagogue, Hirose Tanso fonda l’académie néo confucianiste Kangien en 1801. Connu pour son excellent niveau, l’académie a été fréquentée jusqu’en 1871 par des jeunes hommes venus de tout le Japon. Le musée présente des expositions en lien avec l’histoire de Tanso et de sa famille, en particulier son frère Kyubei, marchand et héritier du titre de chef de famille suite aux problèmes de santé de son frère. L’école historique Kangien est accessible gratuitement, l’entrée au musée coûte 450 Yens et donne également accès au jardin.

Tenryo Hina Goten

Hita Tenryo Hina Goten

En passant par cette boutique de miso et autres produits du soja, vous aurez accès au musée de la poupée Hina. Ici, vous pourrez admirer une collection de près de 3500 poupées hina qui datent pour la plupart de l’ère Kyoho (1716-1736). La collection présente des poupées hina de 60cm (les plus grandes du Japon). Traditionnellement, ces poupées ne sortent que pour célébrer le hina matsuri (3 mars) qui est consacré aux petites filles. Ici, vous pourrez admirer ces poupées emblématiques, même si vous voyagez à une autre période que celle du matsuri.

L’entrée coûte 300 Yens.

Takatsuka Atago Jizonson

Hita takatsuka atago jigonzon

Ce lieu est un très bel exemple de Shinbutsushugo, un concept culturel et religieux japonais qui intègre à la fois le bouddhisme et le shintoisme. Sur le site, on trouve par exemple une tori ( typique des sanctuaires) et une cloche ( typique des temples). En observant les lieux, vous pourrez d’autres exemples de la cohabitation des ces caractéristiques

Plus de 2 000 statues de Jizo se trouvent dans l’enceinte ce qui en fait l’un des principaux trésors de Jizo dans tout le pays. Il est également populaire en tant que sanctuaire « Hatsumode » (visite du Nouvel An pour les shintoïstes).

Pêche au cormoran de Hita

Hita pêche au cormoran

De l’ouverture de la saison de pêche à l’ayu (poisson délicat dont la chair semble presque sucrée) le 20 mai jusqu’à la fin octobre, l’incroyable savoir-faire des pêcheurs de cormorans sera à l’honneur. La pêche au cormoran de Hita, tradition vieille de 400 ans, aurait commencé avec Miyagi Chojiro, qui est devenu le seigneur du château de Hinokuma à la retraite de Toyotomi Hideyoshi en 1594, venu avec quatre pêcheurs au cormoran de la rivière Nagara à Gifu à l’époque du règne du régent. Depuis cette période, Hita a toujours conservé son lien avec la rivière que ce soit pour la pêche et la gastronomie, ou la navigation de plaisance.

Se rendre à Hita

Hita est située sur la ligne JR Kyudai, reliant la ville de Kurume au sud de Fukuoka à la ville d’Oita, traversant ainsi presque tout le nord de Kyushu. Donc, si vous voulez vous rendre à Hita depuis Fukuoka, prenez soit un Kagoshima Shinkansen, soit un train rapide depuis la gare Hakata de Fukuoka jusqu’à Kurume, puis changez pour la ligne JR Kyudai.

Se loger à Hita

Booking.com

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire