Tokushima se situe à l’est de l'île de Shikoku reliée au Japon continental par les ponts Akashi-Kaikyo et Naruto, et est accessible d'Osaka en près de trois heures en bus routier. Tokushima est surtout connue pour son incroyable festival de danse d'été, l'Awa Odori durant lequel plus d'un million de personnes se rassemblent pour danser. Les paysages naturels environnants sont magnifiques en toute saison.

Musée du château

Tokushima château

Le musée du château de Tokushima, un bâtiment de style shoin-zukuri (style traditionnel de l’architecture résidentielle japonaise), est situé sur le site d’origine du château de Tokushima, où le seigneur féodal de Tokushima a régné pendant la période Edo. À l’intérieur du musée se trouve un modèle détaillé de l’ancien palais du château de Tokushima, ainsi que des objets historiques liées à la famille Hachisuka et au domaine d’Awa. Les expositions temporaires sont régulièrement renouvelées pour présenter la culture et l’histoire de la région.

Jardin Omote Goten

Tokushima omote goten

Il y a en fait deux jardins, un karesansui (fait de sable ou petits graviers) et un jardin avec étang tous deux inscrits au patrimoine national. Les deux sont construits dans le style Momoyama et ont été construits vers 1600. Les deux jardins peuvent être appréciés soit comme un jardin « d’observation », vu d’un seul point de vue, soit comme un jardin « promenade », apprécié en se promenant. Les deux jardins comportent beaucoup de roches de différentes teintes, en particulier l’Awa No Aoi Ishi local (type de chloritoschiste). Les dessins du jardin Omote Goten sont attribués à Ueda Soko (1563-1650), un célèbre samouraï qui devint plus tard moine, et a créé un style de cérémonie du thé qui porte son nom. Le jardin karesansui était rattaché aux quartiers des invités du palais. Sa caractéristique la plus distinctive est le pont fait d’un seul rocher non taillé de plus de dix mètres de long, le plus long rocher de ce type au Japon. D’après la légende, le pont se serait fissuré et divisé en deux morceaux après que le premier seigneur, Yoshihige Hachisuka ait marché dessus.

Awa Jurobe Yashiki de la préfecture de Tokushima (théâtre et musée de marionnettes)

Tokushima awa jurobe

À Awa Jurobe Yashiki (théâtre et musée de marionnettes), les pièces traditionnelles du Ningyo Joruri (désigné comme un bien immatériel national important de la culture folklorique) sont jouées tous les jours. « Keisei Awa no Naruto (une tragédie de Tokushima) » est l’une des pièces de théâtre de marionnettes populaires jouées ici.

Le Tayu (narrateur) raconte l’histoire, le Gidayu-Shamisen (instrument à trois cordes) produit une variété de timbres et les  Ningyo (marionnettes) sont manipulées par trois ningyo-zukai (marionnettistes).

La fabrication de poupées fait prospérer Tokushima qui fournissent des poupées aux troupes de marionnettes locales, mais aussi à celles qui ont voyagé à travers le Japon, faisant la renommée de nombreux grands ningyo-shi (maîtres de la fabrication de poupées). Aujourd’hui encore, de nombreux ningyo-shi, travaillent à Tokushima. Hakomawashi est un autre style de marionnettes unique à Tokushima qui est toujours joué ici, dans la rue comme le veut la tradition. Au Nouvel An, des poupées de bon augure telles que Sanbaso (pour une bonne récolte) et Ebisu (dieu de la bonne fortune) sont utilisées pour le marionnettisme de porte à porte.

Awa odori

Tokushima awa odori

Awa Odori de la ville de Tokushima est le plus célèbre des nombreux festivals de danse Obon (festival bouddhiste honorant les esprits des ancêtres) organisés à travers le Japon. Awa est l’ancien nom de la préfecture de Tokushima tandis qu’Odori signifie danse. Entre le 12 et le 15 août, spectateurs et danseurs se rendent par milliers à Tokushima pour assister à cette « Danse des fous » dont les origines remontent à 400 ans. Ce surnom vient des paroles d’une chanson de danse commune, qui se traduit comme suit : « Les fous dansent et les fous regardent, si les deux sont fous, autant danser ».

Bien que certains événements se produisent pendant la journée, le spectacle principal a lieu entre 18h00 et 22h30, lorsque des groupes de danseurs appelés « ren » se produisent dans les rues du centre-ville de Tokushima. Amateurs et professionnels viennent de Tokushima, d’autres régions du Japon et même d’autres pays. Les groupes dansent en procession, en s’accompagnant d’instruments de musique traditionnels. Bien que les pas de danse soient simples, les ren se distinguent par des variations difficiles et des uniformes colorés. Les femmes portent des yukata, tandis que les hommes portent des happi (yukata courts sur un short ou un pantalon). Comme la danse, ces normes varient d’un groupe à l’autre.

Ramen de Tokushima

tokushima ramen

Les ramen de Tokushima sont connues pour la teinte brun carbonisé de leur soupe aux os de porc et à la sauce soja, garnie de poitrine de porc sucrée et épicée de style sukiyaki et d’un œuf cru. En raison de la saveur riche, les habitants de Tokushima mangent souvent leurs ramen de Tokushima avec du riz blanc. Les ramen de Tokushima sont devenus un plat reconnu dans tout le Japon après l’ouverture d’un magasin de ramen de Tokushima au musée Shin-Yokohama Ramen en 1999.

Musée de l’indigo d’Itano

tokushima indigo
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Lieu de naissance de la culture de l’indigo et de la production de la teinture d’indigo au Xème siècle, Tokushima est encore aujourd’hui le producteur principal d’awa indigo.

Le musée retrace l’histoire de cette tradition et propose aux visiteurs des ateliers de teinture. L’entrée coûte 300 Yens avec un supplément de 500 Yens pour l’atelier.

Sur Tokushima, de nombreuses boutiques d’artisanat proposent de nombreux articles fabriqués en indigo.

Se loger à Tokushima

Booking.com

Vous pouvez également aimer :

1 commentaire

Laisser un commentaire