La ville d'Aomori dans la préfecture d'Aomori est la capitale préfectorale la plus septentrionale de Honshu. Cette ville portuaire était le principal point de départ vers Hokkaido par ferry et, bien qu'il reste le principal port pour les car-ferries, l'ouverture du tunnel ferroviaire sous-marin Seikan et l'avènement des vols bon marché ont réduit le nombre de passagers et de nombreux voyageurs contournent désormais complètement la ville. Aujourd'hui, Aomori est surtout connue pour son spectaculaire festival d'été Nebuta Matsuri.

Nebuta matsuri

Nebuta et Neputa sont des festivals d’été liés à Tanabata (ou hoshi matsuri), qui évoque l’histoire de deux amants Orihime et Hikoboshi qui, séparés par la voie lactée, ne pouvaient se rencontrer qu’une fois l’an, la septième nuit du septième mois: le tanabata . Le plus grand de ces festivals est le Nebuta Matsuri de la ville d’Aomori, qui se tient chaque année du 2 au 7 août. Le point culminant du festival est le défilé quotidien d’énormes chars-lanternes, flanqués de grands tambours taiko, de musiciens et de danseurs. Le Nebuta Matsuri, le Kanto Matsuri d’Akita et le Tanabata de Sendai forment le Tohoku Sandai Matsuri (trois grands festivals de la région de Tohoku).

Les équipes locales conçoivent et construisent les deux douzaines de chars du festival en papier washi peint sur un cadre en fil de fer durant l’année qui précède le festival. Ils peuvent mesurer jusqu’à neuf mètres de large et cinq mètres de haut et représentent souvent des dieux, des personnages historiques ou mythiques de la culture japonaise et chinoise, des acteurs de kabuki et des personnages Taiga Drama (saga historique annuelle diffusée par NHK, très populaire au Japon).

Tous les soirs du festival, les chars-lanternes défilent dans les rues du centre-ville d’Aomori (sauf le dernier jour lorsque le défilé a lieu l’après-midi). Les chars sont poussés le long de la rue par la force humaine,serpentant et s’agitant pour la foule. Chaque char est accompagné de joueurs de tambours taiko, de joueurs de flûte et de cymbales à main, ainsi que de centaines de danseurs, (haneto dans le dialecte local), qui suivent la procession en scandant « Rassera, Rassera » tout en exécutant une danse folklorique.

Les nuits du 4 au 6 août, les défilés battent leur plein et tous les chars défilent. Tous les chars sont également exposés lors du défilé de l’après-midi le dernier jour du festival, avant que certains ne soient mis sur des bateaux et vogueront dans la baie le soir. Enfin, un feu d’artifice de deux heures le long du front de mer clôture les festivités.

Nebuta Warasse

Le Nebuta Warasse est un musée intéressant consacré au célèbre Nebuta Matsuri de la ville, qui se tient chaque année au début du mois d’août. Le musée est situé dans un bâtiment unique recouvert de lattes de métal rouges et se dresse le long du quartier du front de mer d’Aomori, au nord de la gare d’Aomori.

Nebuta warasse d'Aomori
Nebuta warasse

Le musée Nebuta Warasse tente de capturer l’esprit du festival et donne aux visiteurs un avant-goût de son atmosphère animée, de son histoire et de ses traditions. Le deuxième étage recrée l’atmosphère du festival le long d’un couloir rouge bordé de photos et d’images des 300 ans d’histoire du Nebuta Matsuri. Des lanternes en forme de poisson rouge, autre symbole du festival, sont suspendues le long du couloir où jouent les sons enregistrés des tambours taiko, des flûtes et des voix.

Certains week-end et jours fériés, des danseurs haneto font démonstration de leur danse traditionnelle accompagnée de musique jouée sur des tambours taiko et des flûtes. Nebuta Warasse possède également un restaurant et une boutique de musée bien approvisionnée vendant toutes sortes de souvenirs et nourriture locaux.

Marché aux poissons de Furukawa

Le marché aux poissons de Furukawa, (également connu sous le nom de Centre Aomori Gyosai) est un marché aux poissons public dans le centre d’Aomori. Tout comme le marché aux poissons d’Auga à quelques pâtés de maisons au nord, le marché aux poissons de Furukawa regorge de rangées serrées de commerçants vendant toutes sortes de produits locaux.

Aomori gyosai - marché aux poissons de furukawa

Ce qui rend le marché aux poissons de Furukawa spécial, c’est un système qui permet aux visiteurs de composer leur propre donburi ( bol de riz sur lequel on dispose une garniture) aux fruits de mer (appelé nokkedon) à partir des fruits de mer locaux de saison vendus directement sur le marché.

Pour créer votre propre nokkedon, achetez des billets, qui sont vendus par lot de cinq (750 yens) ou de dix (1500 yens). Chaque billet peut être échangé contre des articles sur le marché. Utilisez vos billets pour acheter un bol de riz (un billet pour une portion régulière, deux billets pour une grande portion), puis promenez-vous et découvrez ce que les poissonniers ont à vendre. La plupart vendent une variété de poisson cru, de crabe, de crustacés, d’algues, d’œufs de poisson et d’autres mets en petites portions dont le prix varie entre un et trois billets. Achetez ce que vous désirez et ils disposeront les ingrédients sur votre riz.

Rendez-vous ensuite à l’une des tables installées autour du marché. Des condiments, tels que du wasabi, de la sauce soja et du gingembre, sont fournis en plus du thé et de l’eau gratuits. Des soupes miso chaudes et des petits plateaux de cornichons peuvent également être achetés avec vos billets auprès des différents vendeurs.

Musée bateau Hakkodamaru

Jusqu’à l’ouverture du tunnel Seikan en 1988, le ferry était le principal moyen de transport entre Honshu et Hokkaido, et Aomori servait de plaque tournante pour les voyageurs. Avec l’ouverture du tunnel ferroviaire, les ferries ont perdu une grande partie de leur importance, bien que les ferries continuent de relier Aomori à Hakodate aujourd’hui. L’un des anciens ferries, le Hakkodamaru sert désormais de mémorial à l’époque révolue.

Après avoir terminé son dernier voyage en 1988, le Hakkodamaru s’est retiré au port d’Aomori où il reste amarré en permanence en tant que navire-musée. Deux de ses navires jumeaux, le Masumaru et le Yoteimaru, ont également été convertis en navires-musées et peuvent être vus respectivement au port de Hakodate et au musée maritime d’Odaiba.

Se rendre à Aomori

Prenez un train Hayabusa sur le JR Tohoku Shinkansen de Tokyo à Shin-Aomori (3,5 heures) Après un transfert, prenez un train local ou limited express pour la gare d’Aomori (5 minutes). Le trajet aller simple dure environ quatre heures, coûte environ 17 500 yens et est entièrement couvert par le Japan Rail Pass, le JR East Tohoku Area Pass et le JR East South Hokkaido Pass. Les réservations de places sont obligatoires dans les trains Hayabusa. Il y a environ une connexion par heure.

Se loger à Aomori

Booking.com
Aomori est une ville étape intéressante et agréable quelle que soit l'époque de l'année, en particulier au moment du Nebuta matsuri. Cette étape pour se rendre sur l'île d'Hokkaido (notamment par ferry) vaut la peine d'y passer un moment.

Vous pouvez également aimer :

1 commentaire

  1. […] région, parfois également nommée Michinoku, est formée de six préfectures : Akita, Aomori, Fukushima, Iwate, Miyagi, Yamagata. Son nom est dérivé des termes japonais tō («est») et hoku […]

Laisser un commentaire