Kanazawa, capitale de la préfecture d'Ishikawa, est connue pour ses quartiers bien préservés de l'ère Edo, ses musées d'art et son artisanat régional. Le jardin Kenrokuen, commencé au 17ème siècle, est célèbre pour ses conceptions paysagères classiques incorporant des étangs et des ruisseaux

Kenrokuen

kanazawa kenrokuen

Considéré comme l’un des trois plus beaux jardins du Japon, le jardin Kenrokuen est un lieu incontournable à Kanazawa. Le nom Kenrokuen signifie « avoir six facteurs », représentant les attributs qui font ressortir la beauté étonnante du jardin : espace, tranquillité, artifice, antiquité, sources d’eau et vues magnifiques.

Le jardin a une superficie de 11,4 hectares et est situé sur les hauteurs de la partie centrale de Kanazawa à côté du château. La famille Maeda, qui dirigeait le domaine de Kaga (les régions actuelles d’Ishikawa et de Toyama) à l’époque féodale, a entretenu le jardin de génération en génération. Il est considéré comme l’un des plus beaux jardins de seigneurs féodaux du Japon.

L’une des attractions les plus étonnantes du jardin Kenrokuen est son grand étang artificiel appelé Kasumigaike. Située près du centre de l’étang se trouve l’île Horai. L’étang est souvent considéré comme symbolisant la mer et l’île Horai une île sacrée en mer, sur laquelle on croyait vivre un ermite sans âge au pouvoir miraculeux. En conséquence, l’étang et l’île ont été construits pour symboliser la longue vie et la prospérité éternelle du seigneur.

Il y a beaucoup d’autres caractéristiques magnifiques à apprécier dans le jardin, y compris les fleurs et les arbres qui y poussent, comme les fleurs de prunier et de cerisier, les azalées, les iris, et les feuilles d’automne.

En novembre, les visiteurs peuvent profiter des paysages enneigés avec yukizuri  « neige suspendue ». Yukizuri est une technique traditionnelle pour protéger les branches des pins du jardin des fortes chutes de neige ; les arbres sont soutenus par des poteaux de bambou et des cordes disposées selon une disposition conique étonnante.

L’entrée coûte 320 Yens.

Parc du château de Kanazawa

kanazawa chateau

Autrefois demeure de la famille Maeda, qui a gouverné le domaine de Kaga (aujourd’hui Ishikawa et Toyama) pendant plus de 280 ans, le château de Kanazawa est un élément essentiel de l’histoire de la ville.

De nombreuses caractéristiques du château ont été détruites au cours de sa longue histoire puis reconstruites. Deux de ses caractéristiques les plus durables sont la porte Ishikawa-mon, qui a été reconstruite en 1788, et le Sanjikken Nagaya qui a été reconstruit en 1858. Tous deux ont été désignés comme biens culturels importants.

À l’époque de la famille Maeda, le château de Kanazawa était entouré de douves et avait une fonction de fort. Les belles tuiles blanches qui ornent le toit sont en plomb patiné et les murs sont en mortier blanc. Les murs de pierre varient en type dans tout le château et il est évident que beaucoup d’entre eux ont été construits à des périodes distinctes, les plus anciens remontant à plus de 400 ans.

Durant sa longue histoire, il a eu différentes fonctions, notamment base pour l’armée japonaise et campus pour l’université de Kanazawa avant d’être désigné lieu historique national en 2008.

Les trois caractéristiques historiques du château sont des reproductions identiques aux originaux. Hishiyagura est une tourelle en forme de diamant, Gojikken Nagaya est un entrepôt de 90 mètres de long et Hashizumemon Tsuzuki Yagura est une tourelle conçue pour protéger une porte à proximité. Construits selon des méthodes traditionnelles, ils offrent un aperçu du passé de Kanazawa.

Bien que la porte originale de Kahoku-mon ait disparu il y a plus de 130 ans, une nouvelle a été construite en utilisant des techniques japonaises traditionnelles. Fonctionnant comme la porte principale du château de Kanazawa, la porte Kahoku-mon est située sur la colline de Kahokuzaka, après la porte Ote-mon. La porte Kahoku-mon, la porte Ishiwaka-mon et la porte Hashizume-mon sont considérées comme les trois principales portes du château de Kanazawa.

En 1634, le troisième seigneur de la famille Maeda a commencé à construire le jardin Gyokusen-inmaru. Bien qu’il ait été détruit à la fin de la période féodale, le jardin a été reconstruit en 2015. Si vous visitez le jardin un vendredi ou un samedi après le coucher du soleil, vous pourrez profiter d’un spectacle de lumières captivant.

Musée du nô de Kanazawa

kanazawa musee no

Noh (une forme majeure de drame musical japonais classique) de l’école Hosho est très populaire pour les habitants de Kanazawa depuis la période Edo. Kaga Hosho, qui est originaire de Kanazawa, raconte que Kanazawa est une terre prospère du théâtre Nô. Le musée Kanazawa Noh présente la structure du théâtre Noh avec une scène réelle reproduisant le jeu Noh. Par ailleurs, le musée expose les précieux masques et costumes Nô de Kaga Hosho transmis de génération en génération.

L’entrée coûte 310 Yens.

Jardin Gyokusen-en (jardin de la famille Nishida)

Kanazawa gyokusenen

Wakita Naotaka, vassal du clan Kaga, a commencé à concevoir et à construire le jardin au milieu du XVIIe siècle, et quatre générations ont poursuivi l’aménagement paysager du jardin. Naotaka est né en Corée et a été élevé par la famille Maeda au Japon. Il y a un grand nombre de plantes dans le jardin, y compris un énorme pin pentaphylla coréen que Naotaka et son père ont fait pousser à partir d’une graine importée depuis la Corée.

Les visiteurs peuvent déguster un thé matcha et assister à une cérémonie du thé traditionnelle japonaise (sur réservation).

L’entrée au jardin coûte 700 (1500 Yens avec la cérémonie du thé).

Se rendre à Kanazawa

Kanazawa est facilement accessible en train depuis Tokyo (2H30 , 14120 Yens) , Kyoto ( 2H10, 6380 Yens) ou Osaka ( 2H38, 7130 Yens).

Se loger à Kanazawa

Booking.com
Le quartier du château concentre un grand nombre d’attractions variées, les quartiers alentours recèlent également des points d’intérêt.

Vous pouvez également aimer :

1 commentaire

Laisser un commentaire