La ville de Nikaho est située dans la partie sud-ouest de la préfecture d'Akita. Fondée par la fusion des villes de Nikaho, Konoura et Kisakata de Yuri-gun le 1er octobre 2005, c'est une ville pittoresque entourée par les montagnes et la mer du Japon.
nikaho carte

Temple Kanman-ji

nikaho kanmanji

De nombreux hommes de lettre tels que Noin Hoshi et Saigyo Hoshi ont visité ce temple pour composer leurs tankas (poèmes) dès la période Heian. Plus tard, ce temple est devenu une destination plus éminente pour les écrivains et les poètes après sa mention dans les mémoires de voyage de Matsuo Basho, Oku no Hoso michi (« Route étroite vers le Grand Nord »).

Le temple Kanmanji était autrefois au centre des îles Kujuku. L’enceinte du temple est densément couverte d’arbres centenaires et abrite « les sept merveilles du temple Kanmanji ». La porte du temple qui abrite les statues des gardiens du temple aurait été construite à l’époque d’Edo.

Îles Kujuku

Situées dans la baie de Tsukumo, ces îles ont été formées par les eaux de mer qui ont rongé la lave provenant des éruptions du mont Chokai. En 1804, cependant, le grand tremblement de terre de Kisakata, d’une magnitude estimée à 7,1, a provoqué un soulèvement des terres de 2,4 mètres, asséchant l’eau autour des îles du jour au lendemain. Les îles de Tsukumo sont désignées monument naturel pour leurs qualités géologiques rares.

Marais de Shishigabana

Une promenade de 40 minutes le long du sentier depuis la forêt récréative (Recreation no Mori) mène au lac Detsubo, également connu sous le nom de Kuma no Mizunomi ba (la fontaine à boire des ours). Le lac est alimenté par le dôme de lave Shinzan au sommet du mont Chokai.

Le lit de la rivière et la zone autour de la source se distinguent non seulement par le grand volume d’eau, mais aussi par la grande variété de mousses concentrées dans la zone. De nombreuses espèces rares, comme le handeru soroi goke (jungermannia handelii), ne se trouvent qu’à Yatsugatake ; le hira uroko goke (nardia compressa), exclusif au mont Chokai ; la moerugia japonica des marais ; et le scapania ondulé, également connu sous le nom de « Chokai marimo », ont été observés.

Attention, le marais est classé monument naturel. Il existe des lois contre la collecte de mousse et la dégradation de l’environnement et elles sont strictement appliquées.

Naso no Shirataki

naso no shirataki

Située au milieu du fleuve Naso, la cascade mesure 26 mètres de haut et 11 mètres de large. Elle est célébre pour sa taille impressionnante et sa couleur blanche caractéristique. Juste en face de Naso no shirataki, se dresse le sanctuaire Kinpo, célèbre pour la danse traditionnelle Choukurairo.

La maison du trésor à l’intérieur du sanctuaire présente une statue de Kannon sculptée dans un seul cèdre japonais, qui daterait de la fin de la période Heian ainsi que de nombreux autres trésors culturels. Un jardin, le centre de préservation et d’apprentissage de la culture folklorique et un kiosque dans les locaux du sanctuaire offrent également une expérience d’apprentissage unique à tous les visiteurs. La maison di trésor est accessible gratuitement d’Avril à Novembre.

Au sud du sanctuaire se trouve un pont suspendu de 75 mètres de long et 2 mètres de large appelé Negai Bashi traversant la rivière à 21 mètres au-dessus de l’eau qui mène à un parc verdoyant.

Hauts plateaux de Nikaho

Les hautes terres de Nikaho sont situées à l’extrémité orientale du mont Chokai, à 500 mètres d’altitude. Situées à 10 kilomètres de la mer du Japon, les hautes terres sont parsemées de lacs de différentes tailles pour composer une zone pittoresque unique. Le mont Chokai est le monument le plus magnifique, surplombant les hautes terres de Nikaho depuis sa position centrale.

Les hautes terres de Nikaho disposent également d’une série d’attractions et d’installations touristiques, telles que le pavillon municipal « Hibari so », une piste cyclable et un camping pour que les visiteurs puissent profiter pleinement de la beauté du lieu.

Mont Chokai

Nikaho mont chokai

Culminant à 2 236 mètres, le mont Chokai est la deuxième plus haute montagne de la région de Tohoku. S’élevant presque verticalement depuis le rivage, le sommet de la montagne n’est qu’à 16 kilomètres de la côte. Parmi la diversité des montagnes du pays, ce type de pic de volcan isolé est très inhabituel, en particulier avec son environnement varié et pittoresque, comprenant le bord de mer, le terrain plat, les rivières, les hautes terres, les marais et les montagnes, le tout condensé en une seule zone. Le paysage de « Kage-chokai » (l’ombre de Chokai), la silhouette sombre en forme de pyramide du mont Chokai sous le soleil du matin reflété sur la mer du Japon, est époustouflante.

Se loger à Nikaho

Booking.com

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire