On estime que les gens ont commencé à vivre sur le plateau d'Oarai il y a entre 12 000 et 3 000 ans. Selon une étude de 1973, 31 sites de la période Jomon (du 131ème siècle avant JC au 4ème siècle avant JC) ont été trouvés. Au 4ème siècle, de grands tumulus funéraires tels que Kurumazuka et Hisagetsuka ont été construits. On dit qu'en l'an 856, deux dieux, Oomunachi-no-mikoto et Sukunahikuna-no-mikoto, sont apparus dans le sanctuaire Oarai Isosaki et le sanctuaire Sakatsure Isosaki dans la ville de Hitachinaka.

Kamiiso Torii

Oarai

On raconte qu’en 856, durant la première moitié de la période Heian, un dieu descendit ici sur le récif côtier. De nombreux fidèles et photographes visitent cet endroit pour voir le soleil se lever sur la torii et les vagues de l’océan Pacifique qui l’entoure.

Monument poétique de Goro Ozeki

Oarai goro ozeki

Ce monument est dédié à Goro Ozeki, un poète né dans la ville de Mito qui à composé des « shinminyou » (chansons folkloriques modernisées) avec l’aide de Kitahara Hakushu et Noguchi Ujo. La vue panoramique sur Oarai depuis la colline où se dresse ce monument est superbe.

Monument du navire de guerre de la marine Naka

Le 17 février 1944, un monument en pierre (construit près du sanctuaire d’Oarai Isosaki) a été dédié au navire léger « Naka » qui a été coulé à l’ouest de l’île de Truk. Il y a aussi un monument en pierre qui décrit l’histoire du navire Naka.

Le monument du lieu de naissance d’Isobushi (chanson folklorique japonaise)

Oarai isobushi

Isobushi est une chanson folklorique qui a été transmise par les pêcheurs d’Iwai-machi dans les villes d’Oarai et de Naka-minato. Wantanabe Chikurakubou est né à Iwai-machi, une ville célèbre pour sa vie nocturne, au début de l’ère Meji. Il a écrit le Zashiki-uta, une chanson célèbre interprétée par des musiciens shamisen et des danseuses geisha.

L’une des trois chansons folkloriques les plus connues du Japon, « Isobushi » (une chanson d’Oarai), a été chantée par Sekine Anchuu, un compagnon du célèbre yokozuna Hitachiyama (lutteur de sumo), né à Mito, pendant leur voyage. On dit que la chanson s’est alors popularisée parce que reprise par les pêcheurs.

Iwafune no Sekishou

En 1834, Tokugawa Nariaki (Rekko) a arpenté des sites pittoresques dans diverses parties de la ville. Il a choisi huit endroits et les a nommés « Mito Hakkei ». L’un de ces endroits est Iwafune no Sekisho, situé derrière le temple Ganyu-ji. De cet endroit, il y a une belle vue sur le coucher du soleil lorsqu’il rencontre le point où la rivière Hinuma et la rivière Naka se rejoignent.

Place Mizube

Oarai mizube

Il s’agit d’une promenade près de l’estuaire de la rivière Nakagawa qui s’étend d’Aqua World Oarai-Shita au pont Kaimon et Iwafune no Sekishou. C’est un endroit où l’on peut pêcher des poissons de mer et de rivière, en particulier l’anko (baudroie) poisson très populaire ici.

Phare d’Oarai (phare d’Isohama)

Phare d oarai

En longeant la côte d’Oarai entre Kamiiso torii et le quartier sud des ryokans, on peut voir un phare blanc devant la plage de Heitarou. Il n’est plus utilisé et est maintenant un lieu pittoresque. Il constitue un endroit idéal pour voir le lever du soleil à Oarai.

Hassaku matsuri

Oarai hassaku matsuri

Le festival Hassaku au sanctuaire Isosaki est un festival au cours duquel les gens prient pour des récoltes abondantes et la stabilité de leur vie. Il y a bien longtemps, les principaux prêtres de Kashima Jingu montaient leurs chevaux à Oarai le 1er août du calendrier lunaire. Ces dernières années, cependant, le festival annuel du sanctuaire a lieu le 25 août. Le samedi, veille du festival, des o-mikoshi (chars de parade traditionnels japonais ou sanctuaires portables) défilent dans la ville. Puis, le dimanche, la rue commerçante d’Oarai devient un paradis pour les piétons et divers événements tels que des stands de nourriture, une visite de chars, une visite de sanctuaire et un défilé d’Isobushi (chants et danses folkloriques traditionnels) sont organisés.

Se loger à Oarai

Booking.com
Oarai sera une sympathique découverte de la région d'Ibaraki avec Mito ou Utsonomiya.

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire