La préfecture de Saitama se trouve au nord de Tokyo et dispose d'un réseau de transport bien développé comprenant des chemins de fer et des autoroutes, ce qui permet un accès facile depuis les préfectures voisines et les aéroports internationaux. La préfecture offre une grande variété d’attractions touristiques comme Kawagoe qui conserve son apparence de l'ère Edo, et la verdure de Chichibu et Nagatoro, ainsi que la gastronomie, la culture populaire, l’industrie, l’histoire, la culture traditionnelle et diverses activités physiques.

Omiya bonsai art museum et omiya bonsai village

Omiya bonsai Saitama

Le village d’Omiya Bonsai dans la ville de Saitama est un quartier tranquille à deux gares au nord de la gare d’Omiya. Plusieurs pépinières de bonsaïs et un superbe musée d’art bonsaï sont situés le long des sentiers paisibles du quartier. Les maisons privées de la région ont généralement une collection de bonsaïs dans leurs jardins.

Un excellent ajout au village en 2010 était le musée d’art Omiya Bonsai, qui éduque les visiteurs sur les différents aspects du bonsaï. Des guides audio en anglais et des descriptions en anglais bien écrites expliquent clairement comment apprécier cette forme d’art.

Musee du chemin de fer

Musee du chemin de fer Saitama

Ici, vous pouvez vous amuser en apprenant sur le développement et l’évolution de la technologie ferroviaire depuis le début de l’ère Meiji, lorsque le rail a fait ses débuts au Japon, jusqu’à nos jours. Outre les objets exposés, il existe de nombreuses autres attractions, notamment des simulateurs de conduite pour une locomotive à vapeur, JR Lines et le train à grande vitesse, ainsi qu’une salle de classe pour les «opérateurs de train». Il existe également un système de train miniature que vous pouvez utiliser et qui longe un parcours de 300 mètres. En outre, le bâtiment comprend un restaurant, une boutique qui propose des produits originaux en vente. Les explications et notes sur les expositions sont disponibles en anglais, chinois et coréen.

Hikawa jinja

Hikawa jinja saitama

Le nom de la ville Omiya est en fait dérivé de la présence de ce sanctuaire très ancien et célèbre, son nom complet étant Musashi Ichinomiya Hikawa Jinja. C’est l’un des sanctuaires les plus anciens et les plus importants de la région de Kanto, avec une histoire impressionnante de plus de 2000 ans.

Il est facilement accessible depuis la gare de Saitama. La passerelle est magnifique sous le couvert d’arbres et permet une belle promenade avant d’atteindre la zone principale du sanctuaire. C’est à peu près 2 kilomètres, juste assez pour se mettre en appétit pour des gâteaux de riz dango en cours de route, très populaire ici.

Le long chemin se termine par un pont rouge emblématique qui traverse un étang dans la zone principale du sanctuaire. Que vous souhaitiez faire la prière shinto typique et jeter des pièces de monnaie dans la boîte de dons, ou simplement prendre du recul et profiter du savoir-faire et de l’atmosphère du sanctuaire, c’est une bulle d’histoire et de tradition facilement accessible depuis Tokyo.

Très populaire auprès des habitants lors d’événements saisonniers, ce sanctuaire est un élément central de l’histoire et de la culture d’Omiya. Alors que l’atmosphère animée du festival pendant la nouvelle année ou les saisons estivales est passionnante, la sérénité tranquille de la basse saison et des jours de semaine en fait une expérience plus mystique.

Ruines du château d’Iwatsuki

Parc du chateau Saitama

Le parc du château d’Iwatsuki se trouve dans le quartier Iwatsuki de Saitama, et a été construit autour des ruines de l’ancien château d’Iwatsuki. Près du centre de la plaine du Kanto, Iwatsuki était autrefois un poste majeur sur la route Nikko-Kaido. Parcourez le passé sur des sentiers pédestres formés par les anciens douves du château.

Un grand étang cerné d’iris en saison est traversé par le pont Yatsuhashi. C’est un endroit parfait pour admirer la vue sur le parc, en particulier pendant la saison des cerisiers en fleur.

Le parc est entouré de forêts luxuriantes avec des sentiers qui les traversent et une aire de jeux pour les enfants. Il y a aussi un terrain de baseball, des courts de tennis et une vieille locomotive exposée.

Tobu zoo

Saitama tobu zoo

Le Tobu Zoo plus proche du parc d’attractions puisqu’il contient aussi un parc aquatique et des montagnes russes. Le zoo accueille 120 espèces d’animaux, dont ses célèbres tigres blancs. Une partie du zoo autorise les enfants à caresser certains des animaux.

Le zoo de Tobu possède également le premier théâtre de lucioles au monde. Les lucioles sont devenues difficiles à trouver dans le Japon urbain, même pendant la saison estivale, mais ici, vous pouvez voir la lumière de 10000 lucioles à tout moment. Il y a aussi des événements comme des spectacles d’oiseaux, des promenades à poney et des marches d’oies.

Tsuki jinja

Le sanctuaire Tsuki-jinja à Urawa est étonnant car il a pour thème les lapins. En effet, au Japon, le lapin est souvent lié à la lune (« tsuki »signifiant lune) par un jeu de mot, le sanctuaire Tsuki jinja rend hommage à ce jeu de mot.

Musée de l’histoire et du folklore de Saitama

Le musée a été créé en 1971 pour marquer le 100e anniversaire de Saitama. En 2006, il renaît sous le nom de Musée d’histoire et de folklore.

Le musée couvre l’histoire, le folklore et l’art. Le thème principal de la salle d’exposition principale est le mode de vie et la culture des habitants de Saitama.

Les autres salles reçoivent des expositions temporaires et saisonnières, et des ateliers (pour lesquels on demande de réserver en avance).

Quartier d’Iwatsuki et musée des poupées

Saitama iwatsukimatsuri

La poupée Iwatsuki (Iwatsuki ningyo) est connue pour son visage rond avec de grands yeux, une peau lisse et des cheveux brillants. La peau blanche provient d’un mélange pigmenté blanc d’eau, de colle et de carbonate de calcium en poudre appelé gofun tandis que les cheveux sont en soie brute. De la soie douce ressemblant à des cheveux humains est utilisée et les cheveux sont soigneusement entretenus par un coiffeur de poupée.

De nombreux produits en bois de paulownia, y compris des coffres et des sandales traditionnelles japonaises (geta), sont fabriqués depuis longtemps dans le quartier d’Iwatsuki et ses environs. La paroisse d’Iwatsuki a prospéré grâce à ce métier. Même maintenant, diverses poupées japonaises, y compris les poupées Hina, Gotatsu et Ukiyoe, sont produites dans cette région.

Le musée expose de nombreux types de ningyo japonais en un seul endroit, ce qui permet de voir les spécificités régionales de ces poupées. La culture ningyo du Japon couvre trois grands concepts de la vie japonaise: artisanat régional, statut social et protection de la vie quotidienne.

Le ningyo symbolise la croissance des enfants au sein de la famille, notamment lors du « Hina Matsuri ». Symbolisant les enfants qui perpétueront l’héritage, la famille accorde une grande valeur spirituelle aux ningyo, et le rôle de « veiller » sur leurs enfants. Ils sont similaires aux charmes «Omamori» que l’on achète dans les sanctuaires et chaque famille confie ses propres souhaits et prières à la ningyo.

Se loger à Saitama

Booking.com
Saitama, la préfecture adjacente à Tokyo, est moins connue des voyageurs étrangers mais possède un grand nombre d'attractions touristiques, notamment la ville historique de Kawagoe, de magnifiques sites d'observation de fleurs de cerisier et des endroits uniques à visiter. Saitama est très populaire puisque la préfecture est accessible facilement depuis Tokyo, vous pourrez donc facilement faire une étape à Saitama même si vous résidez dans le centre de Tokyo.

Vous pouvez également aimer :

2 commentaires

Laisser un commentaire