Takamatsu, est la capitale de la préfecture de Kagawa située à l’est sur l’île de Shikoku, face à la mer intérieure. C'était une ville-château de la famille Tokugawa de 1642 à 1868. Un ferry a été ouvert en 1910 entre Takamatsu et Uno, dans la préfecture d'Okayama, reliant ainsi la ville à l'île de Honshu. L'extension ultérieure des lignes de chemin de fer et la concentration du trafic à Takamatsu ont fait de la ville le centre administratif, économique et culturel de Shikoku. Les industries de la ville comprennent la production de machines, d’outils, de pâte à papier, de papier, de produits alimentaires et de meubles. 

Aujourd’hui, elle est surtout connue pour son parc, le ritsurin, son château, mais recèle de nombreuses surprises comme les shikoku mura ou le mont Yashima.

Ritsurin koen

Takamatsu - ritsurin koen2

La conception du parc a commencé en 1925 sous la gouvernance du Daimyō Ikoma Takatoshi et n’a cessé d’évoluer au cours des générations qui ont suivi avec plusieurs gouverneurs qui ont continué de l’agrandir et à l’embellir en rajoutant plusieurs étangs entre autres. Le parc a même servi de résidence au clan Matsudaira pendant plus de deux siècles avant de devenir un jardin public en 1875.

Le parc est vaste de 75 hectares et peut se parcourir en une ou deux heures selon le parcours suivi et le temps que vous choisirez de passer.

L’entrée coûte 410 Yens.

Château de Tamamo

Le château de Takamatsu, également connu sous le nom de château de Tamamo, a été construit en 1590 sur la côte de la mer intérieure de Seto. C’est l’un des rares châteaux japonais construits le long d’un front de mer, il est entouré de douves d’eau salée qui provient directement de la mer. Le clan Ikoma a régné depuis le château pendant 54 ans avant que leur fief ne soit donné au clan Matsudaira, parents du shogun Tokugawa, qui ont gardé la région pour le reste de la période Edo.

Aujourd’hui, il n’en reste que des ruines et il est vrai que la visite du parc semble un peu terne après celle du Ritsurin.

L’entrée coûte 200 Yens.

Sunport Takamatsu

Sunport takamatsu

Sunport Takamatsu est le nom du quartier des affaires et des commerces récemment réaménagé autour de la gare JR de Takamatsu et du port de Takamatsu, non loin du château de Takamatsu et de la gare.

Le port de Takamatsu était le principal point d’entrée de Shikoku jusqu’à l’ouverture du pont Seto Ohashi en 1988. Aujourd’hui, le port continue d’offrir des liaisons par ferry vers plusieurs îles voisines, notamment Shodoshima, Naoshima, Megijima et Ogijima.

Le plus haut bâtiment de Sunport Takamatsu, la Symbol Tower est un immeuble de bureaux de 30 étages avec le centre commercial Maritime Plaza dans les étages inférieurs et plusieurs restaurants raffinés dans les étages supérieurs.

Shikoku mura de Takamatsu

Takamatsu - shikokumura

Shikoku-Mura, qui signifie Shikoku Village, est un musée en plein air au pied du mont Yashima pour lequel plus de 30 bâtiments, structures et biens traditionnels de partout dans Shikoku ont été déplacés à Takamatsu pour les préserver et les exposer.

Vous trouverez même l’impressionnant théâtre Kabuki qui accueille de temps en temps des spectacles en été.

Mont Yashima

Yashima est une montagne au sommet plat juste à l’extérieur du centre-ville de Takamatsu. C’était le site d’une importante bataille du 12ème siècle pendant la guerre de Gempei entre les clans Taira et Minamoto. Ici, les Taira ont été vaincus lors de la bataille finale.

Shishi no reigan

Le point de vue Shishi no Reigan sur le mont Yashima est une plate-forme d’observation offrant une vue imprenable sur la ville de Takamatsu et la mer intérieure de Seto, y compris Ogijima et Megijima. Sous la plate-forme d’observation se trouve un rocher qui ressemble à un lion (shishi), rugissant au bord de la mer. Ici, vous pouvez également pratiquer le kawarake-nage, le lancer de petits morceaux de faïence pour souhaiter bonne chance et éloigner les mauvais esprits.

Yashima ji

yashimaji takamatsu

Près de l’aire de repos du sommet se trouve le temple Yashima, le 84e des 88 temples du pèlerinage de Shikoku. En plus d’un certain nombre de bâtiments, chacun d’une époque différente, le temple possède un musée moderne qui expose des artefacts de l’histoire de Yashima.

Temple Yakuriji et funiculaire

Le temple Yakuriji, le 85e lieu sacré du pèlerinage Shikoku Henro, est proche du sommet du mont Goken (375 mètres), et il se compose de cinq énormes pics qui dépassent de la terre comme des épées. Le mont Goken avait autrefois cinq pics, mais le pic oriental s’est effondré lors du grand tremblement de terre de 1706.

Ce temple a vu le jour en 829 lorsque Kobo Daishi est venu dans ces montagnes pour pratiquer le Gumonjiho, une pratique ascétique censée donner une excellente mémoire. À ce moment, cinq épées sont tombées du ciel et la divinité de la montagne Zao Gongen est apparue avec la révélation que «cette montagne sera un lieu sacré du bouddhisme». Kukai a ensuite enterré les épées pour les garder en lieu sûr, et a sculpté une image de Dainichi Nyorai et a nommé ces montagnes Mont Goken (cinq épées).

Le temple à l’époque s’appelait Yakunidera (temple des huit terres), car on pouvait voir huit provinces différentes dans toutes les directions depuis le sommet. Une autre histoire raconte que Kobo Daishi aurait planté 8 châtaigners avant de partir étudier en Chine et aurait retrouvé des tiges bourgeonnantes à son retour. Le nom Yakujiri signifiant le temple des huit chataignes.

Le mont Goken est un centre de formation religieuse depuis l’Antiquité, aujourd’hui Chujobo Hall, consacre Chujobo, l’un des trois meilleurs tengu (créatures légendaires au long nez) de Sanuki.

Megijima et grotte Onigashima

onigashima takamatsu

A environ 4 km de Takamatsu, l’île de Megijima signifiant «l’île de l’arbre femelle», est également surnommée Onigashima et se traduit par «l’île du démon». En effet, on dit que cette île est le nid des démons, avec une grotte de 400 mètres de long qui a en fait été creusée par l’homme en l’an 100 avant JC. non loin du sommet du mont Washigamin, l’île apparaît dans la «Légende de Momotaro».

Se rendre à Takamatsu

Prenez le JR Tokaido/Sanyo Shinkansen de Tokyo à la gare d’Okayama avant un transfert au train JR Marine Liner jusqu’à Takamatsu. L’ensemble du trajet coûte environ 18 000 yens aller simple. Cela prend environ 4H30 si vous utilisez un train Nozomi le long du Tokaido/Sanyo Shinkansen ou environ 30 à 60 minutes de plus si vous utilisez les trains Hikari.

Se loger à Takamatsu

Booking.com
Takamatsu est une étape ou passer un weekend lors de la découverte de Shikoku.

Vous pouvez également aimer :

3 commentaires

  1. […] étape immanquable. De plus, au vu de sa situation géographique la place sur le chemin que vous de Takamatsu ou Matsuyama. Si certaines parties de la ville sont agitées, il suffira de changer de quartier pour […]

Laisser un commentaire