La ville de Hachinohe, avec une population d'environ 237 000 habitants, est la deuxième plus grande ville de la préfecture d'Aomori. En tant que ville de pêche, Hachinohe à l’un des volumes de capture les plus élevés du Japon. Hachinohe est également l'une des villes industrielles les plus puissantes du nord du Tohoku. De plus, elle est devenu un centre de distribution de fret international qui représente le nord du Japon via des routes commerciales internationales avec l'Amérique du Nord, la Chine, la Corée et l'Asie du Sud-Est. 

Hachinohe est dotée d'une nature magnifique, comme les zones d'éclosion des goélands sternes noires à Kabushima ou les pelouses naturelles de la côte de Tanesashi. Avec le festival d'été "Sansha Taisai" et le festival d'hiver "Enburi", qui sont désignés comme biens culturels folkloriques immatériels d'importance nationale, et le site archéologique historique de Korekawa qui continue de nous informer de la beauté de la "culture Jomon", Hachinohe est une ville regorgeant d'histoire, de tradition et de culture.

Château

chateau hachinohe

Après le déménagement du clan Hachinohe Nanbu à Tohno, Nanbu Toshinao du Morioka Nanbu a déménagé à Hachinohe et a commencé à travailler sur ce nouveau château. Officiellement, le château était un jinya parce que Toshinao n’avait pas de titre de « seigneur du château » sous le système Tokugawa. Quelle que soit la taille ou la structure du château, il était considéré comme un jinya pour les seigneurs sans droits de château. En 1838, Nanbu Nobumasa reçut les lettres de créance de seigneur du château. Il a fait de nombreux plans de rénovation, mais n’a jamais été en mesure de les accomplir.

Taisenin

hachinohe - -taisen in

Le Taisen-in est un temple zen de la secte Soto. Il a été construit par la famille Niida à l’époque d’Edo. On estime que la porte principale du temple a été construite avant 1811. Une tour commémorative et une pierre d’ordination situées sur le terrain du temple portent toutes deux des gravures évoquant la Grande famine de Tenmei (1782-88).

Le temple est également bien connu dans la ville pour son étang de lotus qui fleurissent de fin août à début septembre.

Côte de Tanesashi

hachinohe - cote de tanesashi

La côte de Tanesashi offre de nombreuses attractions naturelles telles que la mer elle-même, sa plage couverte d’herbe, le nakisuna (sable chantant) qui produit des sons lors de la marche, et une vaste plaine herbeuse avec de nombreuses fleurs et plantes.

Pour un article plus détaillé, c’est par ici.

Marché aux poissons

Le marché matinal de la gare de Mutsuminato est un lieu de rassemblement incontournable et apprécié des habitants de Hachinohe depuis l’après-guerre. Affectueusement appelé « la cuisine de Hachinohe », ce marché regorge de poisson frais. Têtes couvertes de fichus et paniers sur le dos, les femmes âgées qui tiennent les étals du marché et y font leurs courses sont l’un des symboles d’Hachinohe et de sa culture. Elles sont si emblématiques qu’elles ont leur propre nom, isaba-no-kaccha (mères du marché), et une statue les honore à l’entrée du marché. Visiter le marché tôt le matin est le meilleur moyen de démarrer sa visite d’Hachinohe.

Machikado museum

Le Hachinohe Clinic Street Corner Museum est un petit musée d’art spécialisé dans les expositions d’ukiyo-e et d’autres peintures sur bois traditionnelles japonaises, les œuvres de Hatsusaburō Yoshida et d’autres pièces et matériaux liés à la région. Il a été ouvert et organisé par Hidehiko Ogura, un praticien obstétricien afin d’exposer sa collection d’œuvres d’art. Le musée ouvre ses portes gratuitement pour des expositions temporaires tout au long de l’année.

Ando shoeki museum

hachinohe ando shoeki

Au milieu de la période Edo, Shoeki Ando a développé une philosophie innovante tout en gagnant sa vie en tant que médecin à Hachinohe. Ses idées sur le travail vers une société dans laquelle la nature et les humains sont en harmonie sont toujours vivantes à ce jour, et on dit qu’il est le premier écologiste au monde. Dans les archives abritées dans un grenier à riz restauré appartenant à la brasserie de saké « Hachitsuru » adjacente, des documents qui ont été restaurés grâce à la technologie numérique, tels que son « Journal du domaine Hachinohe », peuvent être consultés.

Site historique Nejo

hachinohe nejo

Nejo est un château construit par Nanbu Moroyuki la première année de Kenmu (1334). C’était le centre de la région de Hachinohe pendant environ 300 ans jusqu’à ce qu’il ne soit plus utilisé en raison du changement de territoire en 1627.

Le site de Nejo a été désigné lieu historique national en 1945. Après cela, des projets d’excavation et d’entretien ont été menés pendant environ 11 ans à partir de 1978. La partie principale du site historique a été convertie en parc sous le nom de « Site historique Place du château de Ne » en 1994, et l’état du château pendant la période Azuchi-Momoyama a été restauré et maintenu sur le site de Honmaru sur la base des résultats de l’enquête de fouille. L’atelier, Itakura, Naya, Umaya, etc. ont été restaurés, centrés sur le bâtiment où le rituel était accompli par le propriétaire, appelé le sanctuaire principal. Vous pouvez voir le rituel du Nouvel An et divers outils.

Sansha taisai matsuri

Le festival Hachinohe Sansha Taisai est le plus grand festival de la région de Hachinohe avec une histoire et une tradition de près de 300 ans. Il a lieu chaque année entre le 31 juillet et le 4 août. En tant que l’un des biens culturels populaires immatériels importants du Japon, le festival Hachinohe Sansha Taisai captive ses visiteurs avec 27 grands chars ornés, une procession de mikoshi (sanctuaires portables) et de toramai (danse du tigre).

Le 2 août, point culminant du festival, l’événement du Kiba Dakyu de style Kagami se tient au sanctuaire Chojasan Shinra.

Le Kiba Dakyu est une forme d’arts martiaux traditionnels exécutés à cheval qui n’a plus que trois formes au Japon. Le Kiba Dakyu de style Kagami de Hachinohe est désigné bien culturel immatériel de la préfecture d’Aomori. Kiba Dakyu est similaire au polo, deux équipes (rouge et blanche) avec quatre coureurs chacune s’affrontent pour marquer contre l’autre équipe. Les coureurs utilisent des bâtons avec un filet à une extrémité pour lancer une balle dans leur but et marquer.

Enburi matsuri

Le Hachinohe Enburi est une célébration folklorique traditionnelle d’environ 800 ans. Des danseurs connus sous le nom de « Tayu » exécutent des mouvements liés à la culture du riz, afin de prier pour une riche récolte. Les Tayu portent des costumes magnifiques et flashy ainsi qu’un couvre-chef traditionnel appelé Eboshi. Les Eboshi sont pour la plupart noirs et sont traditionnellement portés par les hommes lorsqu’ils s’habillent formellement. Lors de ce festival, cependant, les Eboshi ont la forme de têtes de cheval et sont décorés d’ornements brillants. Lorsque les Tayu agitent la tête, les Eboshi scintillent magnifiquement, hypnotisant les téléspectateurs. Entre les représentations de Tayu, les enfants locaux organisent également d’adorables danses de célébration. Environ 30 groupes de danseurs d’Enburi se réunissent chaque année pour ce festival, qui peut être vu dans toute la ville de Hachinohe.

Chevaux de bois d’Hachinohe

hachinohe yawata uma

La figurine de cheval Yawata-uma est un jouet local traditionnel avec une histoire de plus de 700 ans. On dit que les chevaux de bois ont été fabriqués à l’origine par les agriculteurs hors saison pour être vendus comme souvenirs du festival annuel du sanctuaire Kushihiki Hachiman-gu, et sont devenus connus sous le nom de « Yawata-uma ». (« Yawata » est une autre lecture de « Hachiman ».) Les magnifiques motifs peints sur les chevaux de bois reflétaient la façon dont les vrais chevaux étaient traditionnellement ornés pour les mariages ruraux de la région. Le Yawata-uma est l’un des « migoma » du Japon ou trois chevaux de bois, et comme ils portent chance, ils sont souvent donnés en souvenir de célébrations comme les mariages.

Se rendre à Hachinohe

Le moyen le plus pratique pour se rendre à Hachinohe est le train. Il faut un peu moins de 3H pour se rendre de Tokyo à Hachinohe par le shinkansen.

À l’intérieur de la ville de Hachinohe, la plupart des principaux sites touristiques sont accessibles en utilisant la ligne de train locale Hachinohe Line.

À partir de la gare Hachinohe, vous pouvez prendre le train jusqu’à la gare Hon-Hachinohe (pour accéder au centre-ville), la gare Mutsuminato (pour accéder aux marchés du matin), la gare Same (pour accéder à Kabushima) et la gare Tanesashi Kaigan (pour accéder à la gare Tanesashi Côte) ou pour atteindre Nanbu.

Se loger à Hachinohe

Booking.com
Aux limites de la ville se trouve la côte de Tanesashi qui est célèbre pour sa nature et sa beauté. Le centre-ville de Hachinohe possède l'une des vies nocturnes les plus animées du nord du Japon. De la nature à l'histoire, de l'industrie à la cuisine, il existe un trésor de secrets cachés à découvrir à la frontière nord du Japon.

Vous pouvez également aimer :

2 commentaires

Laisser un commentaire